•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un deuxième symposium de sculpture à Sept-Îles, sous le thème du rapprochement

La sculptrice en train de souder de l'acier.

Johanne Roussy sur le site traditionnel de la communauté innue à Uashat.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Lancé vendredi, le deuxième Symposium de sculpture de Sept-Îles se poursuit jusqu’au 15 septembre. Inspirés par le thème du rapprochement, sept sculpteurs ont 10 jours pour créer des œuvres monumentales, une installation in situ et une œuvre « performance ».

Pascale Malenfant, agente culturelle à la Ville de Sept-Îles, mentionne que le thème du rapprochement est né d’un désir de travailler avec la communauté innue. On a envoyé des artistes en ville et sur le territoire de la communauté autochtone, précise-t-elle.

Pascale Malenfant, agente culturelle à la Ville de Sept-Îles

Pascale Malenfant, agente culturelle à la Ville de Sept-Îles

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Quatre artistes créent des œuvres monumentales. Jonathan Roy travaille au parc des Aînés, Michelle Lefort au Centre sociorécréatif, Johanne Roussy au site traditionnel innu de Uashat et Suzanne Ferland au site traditionnel innu de Mani-Utenam.

Le public pourra aussi retrouver le duo Julie Godin et Odrey Bégin avec sa création in situ au jardin communautaire Ruisseau Bois-Joli.

Quant à Diane Landry, elle réalisera deux performances lundi et mardi à Place Sept-Îles.

Michelle Lefort travaille sur des billes de bois montées sur un tréteau.

L'artiste Michelle Lefort devant le Centre sociorécréatif de Sept-Îles

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Pascale Malenfant mentionne aussi que les sculpteurs utilisent le bois, la pierre ou l’acier.

Pour son œuvre intitulée Une conversation en cours, Suzanne Ferland dispose deux visages sculptés dans la pierre qui se font face, explique Mme Malenfant. Johanne Roussy, de son côté, soudera l’acier pour en faire un immense panache de caribou.

Jonathan Roy et Michelle Lefort quant à eux, travaillent le bois.

En septembre pour se rapprocher des locaux

Le premier symposium avait été une réussite, rappelle l’agente culturelle. Ne manquaient que les Septiliens. Ils étaient probablement partis en vacances, explique-t-elle. On a donc décidé de changer nos dates. Ça permet aussi d’inviter les écoles. Les élèves pourront venir voir les artistes au travail et les rencontrer.

Une spirale gravée sur une pierre.

Les pierres sculptées, une œuvre qui sera terminée au cours de la semaine à Mani-Utenam.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

La diffusion d’un film est aussi prévue mercredi soir au centre sociorécréatif. Intitulé Les voisines... messagères, il sera présenté en présence du réalisateur André Desrochers.

Une visite guidée des œuvres se tiendra le samedi 14 septembre.

Le travail des artistes fera dorénavant partie du paysage de Sept-Îles.

La présentation de cet événement est le fruit d’une collaboration entre la Ville de Sept-Îles, le conseil de bande de Sept-Îles (Innu Takuaikan Uashat mak Mani-Utenam ou ITUM), Panache art actuel et les jardins communautaires du Ruisseau Bois-Joli.

Côte-Nord

Sculpture