•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermer les commerces le dimanche : est-ce possible en 2019?

affiche.

Certains commerces ferment le dimanche.

Photo : Flavie Villeneuve

Radio-Canada

La rareté de la main d'oeuvre pousse certains employeurs à modifier les heures d'ouverture de leur commerce. Des restaurateurs doivent refuser des clients, car ils n'ont pas assez de personnel, alors que d'autres ont choisi de fermer leurs portes le dimanche pour régler ce problème.

Si le dimanche a longtemps été un jour dédié aux activités familiales et religieuses, depuis 1992, le moment est plutôt propice pour faire les boutiques.

Un changement qui avait d'ailleurs soulevé les foules en 1994 dans la région.

Archives d'une manifestation.

En 1994, des centaines de personnes manifestaient leur mécontentement concernant l'ouverture des commerces le dimanche.

Photo : Radio-Canada

Toutefois, dans un contexte de pénurie de main d'oeuvre, plusieurs employeurs ont de la difficulté à rester ouvert sept jours sur sept. Certains commerçants de la région ont d’ailleurs choisi de considérer le dimanche comme un jour de repos.

On a décidé de ne pas ouvrir les dimanches pour permettre aux employés d'avoir une meilleure qualité de vie. Mon boulanger travaille du lundi au vendredi, il a de jeunes enfants et moi du mardi au samedi.

Éric Émond, commerçant Artisan Boulanger

L'arrangement des emplois du temps a permis à Éric Émond de fidéliser ses employés.

J'ai des employés qui ont plus de 10 ans d'ancienneté, affirme-t-il.

Si pour les plus petits commerces, cette option fonctionne, ce scénario est difficilement envisageable à la grandeur du Québec, d’après Manuel Champagne, directeur général de Détails Québec.

Les géants du web, les Amazon de ce monde ne vont jamais fermer, le commerce en ligne est disponible en tout temps y compris le jour de Noel.

Manuel Champagne, directeur général de Détails Québec

Pour qu'une fermeture le dimanche soit concevable, il faudrait que le Canada et les États-Unis soient sur les mêmes standards.La société de consommation est rendue trop loin pour que l'on fasse un pas en arrière, ajoute Manuel Champagne.

Les meilleures options pour les employeurs, d'après Manuel Champagne, seraient de fermer en début de semaine lorsque la clientèle est moins au rendez-vous.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Emploi