•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dorian traverse Terre-Neuve avant de disparaître dans l'Atlantique Nord

Un arbre tombé sur des lignes électriques.

Dorian est arrivé dans l'ouest de Terre-Neuve. On y assiste aux mêmes scènes que dans d'autres régions des Maritimes.

Photo : Twitter/Newfoundland Power

Radio-Canada
Mis à jour le 

Après avoir semé le chaos dans plusieurs régions des Maritimes, Dorian a fait sentir ses effets dimanche sur l’ouest de Terre-Neuve. Le centre du cyclone post-tropical a quitté l'extrémité nord de Terre-Neuve après avoir balayé l'île toute la journée, a indiqué Environnement Canada en fin de soirée dimanche.

Un scénario connu s'est répété : des vents violents ont fait tomber des branches d’arbres ou des arbres entiers, parfois sur des lignes électriques, causant des pannes d’électricité.

Environ 3 500 clients de Newfoundland Power ont perdu l'électricité durant la journée.

L'ouragan a dévasté les Bahamas, où il a fait 43 morts, et malmené la côte est des États-Unis avant de semer le chaos au Canada Atlantique. Dorian, qui a touché terre samedi soir près d'Halifax, en Nouvelle-Écosse, se dirige vers le large sur la mer du Labrador et s'éteindra en se dirigeant vers l'Europe.

Un arbre de tombé dans la rue.

La tempête a fait des dégâts à Terre-Neuve et Labrador.

Photo :  CBC / Lindsay Bird

Environnement Canada a émis des avertissements de tempête tropicale pour la péninsule Great Northern et certaines régions de la côte nord-est de Terre-Neuve, ainsi que des avertissements de tempête tropicale et d'onde de tempête pour Chevery, Blanc-Sablon et la Basse-Côte-Nord du Québec. Ces avertissements devaient prendre fin vers minuit, selon le service météorologique national.

« On est habitués à beaucoup de vent ici »

Cap-Saint-George, sur la côte ouest de Terre-Neuve, a été l’une des premières localités à subir les effets de Dorian. Selon une résidente, Catherine Fenwick, les résidents de la région ont vu pire.

[...] Je ne pense pas que les gens se sont trop inquiétés parce qu’on est habitués à beaucoup de vent ici!, a-t-elle confié.

Elle raconte toutefois que son père, qui a voulu aller observer les vagues au bout du cap, a dû rebrousser chemin; des pierres se sont mises à frapper la carrosserie de sa voiture. L’une d’elles a même fracassé une fenêtre de son véhicule.

Elle s’est dite rassurée par le fait que Dorian n’a pas apporté beaucoup de pluie dans sa région, contrairement à ce qu'on a vu ailleurs dans les Maritimes.

Une dame les cheveux dans le vent.

Catherine Fenwick habite Cap St-George.

Photo : Radio-Canada / Marie-Isabelle Rochon

Dommages mineurs

Ailleurs, dans les régions touchées, certains dommages sont rapportés : le toit d’un garage s’est envolé à Port aux Basques, par exemple, et a fracassé la fenêtre d’une maison voisine.

Un garage sans toit.

La tempête a emporté le toit de ce garage. Les débris ont fracassé une fenêtre dans une maison voisine.

Photo : Gracieuseté Don Rideout

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Terre-Neuve-et-Labrador

Conditions météorologiques