•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dorian : la Gaspésie écope elle aussi

Un arbre déraciné entre L'Anse-au-Griffon et Cap-des-Rosiers.

Un arbre déraciné entre L'Anse-au-Griffon et Cap-des-Rosiers

Photo : Radio-Canada / Michel-Félix Tremblay

Dereck Doherty
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une partie de la péninsule gaspésienne a également subi des dommages, bien que mineurs, à la suite de la tempête Dorian. De nombreux arbres ont cédé sous la force des vents et les vagues se sont faites menaçantes à Percé et à Chandler, notamment.

À Chandler, des résidents du chemin de la Plage ont été évacués. Au total, 12 personnes ont dû se réfugier dans les locaux de la Municipalité. Ces personnes sont désormais retournées chez elles.

Robert Roy fait partie de ceux qui ont été évacués. J'ai pensé qu'il n'y aurait rien, mais j'ai pas pris de chance, raconte-t-il. J'ai un motorisé, je l'ai sorti de la cour et je suis allé le porter chez un ami. Une auto aussi, je me suis gardé une auto ici au cas où. Vers minuit, minuit et demi, j'ai décidé d'aller me coucher. Pis à peu près 10 minutes après, la sécurité civile est venue pour nous évacuer.

Une section de la plage particulièrement vulnérable face au déferlement de vagues.

Une section de la plage particulièrement vulnérable face au déferlement de vagues.

Photo : Radio-Canada / Michel-Félix Tremblay

Selon Janique Lebrun, directrice régionale de la Sécurité civile en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, il s’agit d’un secteur souvent durement touché lorsqu’il y a un déferlement de vagues.

Aussitôt qu’il y a un déferlement de vagues, les pompiers, avec la Sûreté du Québec, procèdent à une évacuation préventive.

La plage de l'Anse du Sud malmenée à Percé

À Percé, des pointes de vent de 80 km/h ont été enregistrées, selon Environnement Canada.

Un escalier endommagé.

Des dommages ont aussi été constatés à Percé.

Photo : Radio-Canada

La plage de l'Anse du sud n'a pas été épargnée. C'est certain qu'il y a un peu moins de roches qu'il y en avait dans la dernière semaine, observe la mairesse de Percé, Cathy Poirier.

Puisqu'on sait que cette recharge doit se placer en mer, c'est une recharge qui doit faire les fonds marins en fait. Donc on peut voir qu'elle est dynamique, qu'elle se déplace. Mais c'est certain qu'on va avoir besoin d'un enrochement, qui était prévu pour l'automne.

La photo montre que la marée est montée très haut.

Selon la mairesse de Percé, la plage de l’Anse du sud a perdu du matériel et il faudra ajouter des roches cet automne.

Photo : Radio-Canada / Michel-Félix Tremblay

Des arbres sont tombés sur la rue de l'Église, mais ils ont été déplacés rapidement par les employés municipaux, de sorte que les entraves à la circulation n'ont duré qu'un court moment.

Cathy Poirier indique que les dommages ont été somme toute mineurs dans sa municipalité. Elle constate que la plupart des citoyens ont fait leurs devoirs en rangeant les objets qui auraient pu être emportés par les vents, ce qui a permis de limiter les dégâts.

De la « grosse pluie » à Gaspé

Du côté de Gaspé, le maire Daniel Côté a fait état de forts vents et de grosse pluie.

Un arbre tombé sur une résidence.

Des arbres sont tombés entre L'Anse-au-Griffon et Cap-des-Rosiers, dans la ville de Gaspé.

Photo : Radio-Canada / Michel-Félix Tremblay

On n'a pas fini d'ausculter le grand territoire du Grand Gaspé, mais à date, on ne nous a rapporté que des arbres cassés, et une bonne panne de courant rétablie ce matin, a-t-il mentionné.

Des arbres sont d’ailleurs tombés dans le secteur entre L'Anse-au-Griffon et Cap-des-Rosiers.

À L'Anse-au-Griffon, Lionel Gagné a eu une mauvaise surprise lorsqu'un arbre est tombé sur sa résidence. Y'était dans les alentours de 6 h, raconte-t-il. On était en train de prendre un café avec ma femme avant qu'elle parte pour le travail. Pis j'ai entendu : BROUM ! Pis là je regarde par la fenêtre, pis je vois les branches d'arbres. J'ai dit à ma femme : ” L'arbre est tombé “.

Les prévisions météorologiques ont forcé la fermeture du parc national Forillon à partir de 15 h, samedi. Le parc est de nouveau ouvert aux visiteurs. Selon Parcs Canada, la tempête n’a pas fait trop de dommages dans le parc.

Avec les informations de Michel-Félix Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !