•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jagmeet Singh se pose en partenaire du Québec dans le dossier de l'immigration

Jagmeet Singh s'adresse à la foule, accompagné de militants.

Le chef du NPD Jagmeet Singh promet 73 millions de dollars de plus pour soutenir la francisation et l'intégration des nouveaux arrivants au Québec.

Photo : The Canadian Press / Christopher Katsarov

Radio-Canada

Jagmeet Singh, chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), promet que son gouvernement investirait 73 millions de dollars de plus pour soutenir la francisation et l'intégration des nouveaux arrivants au Québec.

L’objectif du chef néo-démocrate est de mettre à profit l'immigration pour lutter contre la pénurie de main-d'œuvre qui sévit dans plusieurs secteurs d'activité.

Au cours de l'exercice 2017-2018, Ottawa a versé 490 millions à Québec à travers différents programmes de soutien à l'immigration.

Jagmeet Singh, qui était à Drummondville samedi, a écorché le gouvernement libéral de Justin Trudeau. Le gouvernement fédéral a tourné le dos au Québec dans ce dossier, a-t-il déclaré.

Nous, on veut être un meilleur partenaire pour le Québec et investir de l’argent pour s’assurer que tout le monde qui arrive parle bien la langue de Molière et peut vraiment s’intégrer dans la société.

Jagmeet Singh, chef du Nouveau Parti démocratique

M. Singh dernier a également évoqué la mise en place des mesures pour orienter les nouveaux arrivants vers les endroits où les besoins en main-d'œuvre sont le plus criants.

Le gouvernement provincial a l'intention d'accepter environ 40 000 immigrants cette année, soit 23 % de moins que les quelque 52 000 reçus l'année dernière. Il rehausserait les seuils par la suite.

Le premier ministre François Legault estime que les travailleurs étrangers temporaires peuvent pallier la pénurie de main-d'œuvre.

Son gouvernement a récemment lancé un programme de 21 millions de dollars visant à simplifier le recrutement d’étrangers pour les petites entreprises. Ce programme inclut des subventions pour financer une partie des missions de recrutement des entreprises québécoises à l’étranger et un montant de 1 000 $ pour couvrir les frais de déménagement des travailleurs immigrants.

Québec a également annoncé une enveloppe de 34 millions de dollars pour des mesures visant à mieux intégrer les immigrants au marché du travail.

C’est au Québec que le taux de chômage est le plus bas au Canada (4,7 % contre 5,7 %). Ces bons résultats ont toutefois comme conséquence de faire augmenter le nombre de postes vacants, estimé à 116 000 au Québec.

Notre dossier Élections Canada 2019
Avec les informations de CBC News

Politique fédérale

Politique