•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accès gratuit aux parcs nationaux de la Sépaq sur fond de conflit de travail

Le Parc national de la Jacques-Cartier, dans la région de Québec

Le Parc national de la Jacques-Cartier, dans la région de Québec

Photo : Radio-Canada / Fanny Samson

La Presse canadienne

Le confit de travail à la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) n'a pas compromis samedi pas la journée des parcs nationaux.

Les syndiqués de la Sépaq ont rejeté cette semaine l'entente de principe intervenue en juillet avec leur employeur pour le renouvellement de leur convention collective.

Malgré tout, l'événement de samedi n'a pas été compromis, confirme la direction. Le syndicat dit pour sa part vouloir sensibiliser le public aux revendications des employés, mais affirme qu'il n'a pas l'intention de perturber la journée.

Un événement très prisé

L'an dernier, près de 40 000 personnes avaient profité de l'événement, très prisé des familles que ce soit pour les randonnées pédestres, les sentiers à vélo ainsi que les activités nautiques et d'observation de la faune, entre autres, selon ce qu'a indiqué Mélanie Pageau, porte-parole de la Sépaq.

Une programmation spéciale a été concoctée par les employés de la Sépaq, avec une panoplie d'activités gratuites ou à prix réduit. À certains endroits, des artisans locaux se mêleront à la fête pour faire découvrir leurs produits.

Mme Pageau y voit une belle occasion pour visiter un parc national qui est un endroit protégé où l'on peut pratiquer différentes activités, dont des activités découvertes, comme les abris sous les roches géantes sur le site d'interprétation du Parc national de la Jacques-Cartier.

Il s'agit chaque année d'une occasion de mieux comprendre la faune, parfois avec un garde-parc, comme Sur la piste des caribous, au Parc national de la Gaspésie, lors d'un safari d'observation de l'orignal, au Parc national de la Pointe-Taillon, et pendant l'observation des phoques au Parc national du Bic ou des oiseaux de proie du Parc national du Mont-Orford.

Québec

Société