•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La communauté de Lac Barrière passera à l'action pour protéger la population d'orignaux

Un orignal

Un orignal

Photo : Facebook : ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Radio-Canada

Las d'attendre des mesures concrètes de Québec, les Algonquins de Lac Barrière ont décidé de passer à l'action pour protéger la population d'orignaux présents sur leur territoire.

Ils prévoient mener des actions de sensibilisation auprès des chasseurs qui se rendront dans la réserve faunique La Vérendrye.

La communauté a demandé, en vain, au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) d'imposer un moratoire sur la chasse à l'orignal dans leur territoire cet automne.

Ses membres affirment avoir remarqué un déclin alarmant de la population d'orignaux dans le parc de La Vérendrye.

Membre du conseil de bande, Hector Jérôme n'écarte pas la possibilité d'engager d'autres actions à l'avenir.

Pour commencer, on va juste sensibiliser les chasseurs, leur parler sans les arrêter puis leur demander de quitter volontairement s'ils veulent, mais on ne les bloquera pas. Pour commencer, c'est ce qu'on va faire, mais je ne sais pas pour combien de temps on va le faire, dit-il.

Hector Jérôme espère voir les chasseurs se sensibiliser à la cause.

Il croit aussi qu'il faut mener une étude exhaustive sur la population des originaux dans la réserve faunique La Vérendrye.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !