•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du théâtre présenté dans sa plus simple expression à Rivière-du-Loup

Trois comédiennes en pleine lecture.

Un appel de textes a permis de sélectionner huit oeuvres parmi une soixantaine de textes envoyés pour l'occasion.

Photo : Radio-Canada / Laurence Gallant

Laurence Gallant

Un événement peu commun dans la région prend son envol à Rivière-du-Loup. Le festival Mots de la rive, qui présente des lectures théâtrales, se veut une autre façon de démocratiser le théâtre, mais aussi de créer des rencontres entre des artistes d’ici et de Montréal.

Il était difficile de circuler dans le Café du Clocher de Rivière-du-Loup vendredi soir. Le petit café de la rue Lafontaine était rempli à craquer pour l’ouverture du premier festival Mots de la rive.

Mélodie Rousseau et Miranda Plourde, deux jeunes femmes originaires de la région et maintenant installées à Montréal, rêvaient d’organiser ce festival pour offrir, notamment, un accès aux pratiques théâtres à moindre coût pour la population.

On a eu un beau retour des gens qu'on ne connaissait même pas et qui croyaient vraiment au festival. Et les gens, vraiment, ils ont répondu à l'appel.

Mélodie Rousseau, coorganisatrice

Au total, une vingtaine de comédiens de partout interpréteront des textes pour la plupart originaux, écrits spécialement pour l'événement.

La comédienne Claire Jacques prêtera notamment sa voix à deux textes au cours du festival :

On a une certaine mission. On raconte une histoire, donc il faut quand même le jouer. Et certains d’entre nous vont amener un élément de costume ou des choses comme ça, mais il reste qu’on n’a pas le décor, on n’a pas la mise en scène élaborée comme on aurait normalement dans un spectacle complet de pièce de théâtre ou de théâtre musical.

Jean Raymond et Claire Jacques assis dans l'assistance du Café du Clocher.

Les comédiens Jean Raymond et Claire Jacques, dans le public vendredi, seront en performance samedi soir.

Photo : Radio-Canada / Laurence Gallant

L’attention est sur les mots et sur l’histoire, c’est ce que j’aime.

Claire Jacques, comédienne

Les organisatrices souhaitent également, avec le festival Mots de la rive, briser le clivage qui peut parfois exister entre les artistes d'ici et ceux de la métropole. C’est ça qui est le fun, c'est que ça crée des rencontres entre les artistes d'ici et les artistes d'ailleurs. C'est vraiment ça le but, soutient Miranda Plourde, coorganisatrice de l’événement.

On veut créer une espèce de bulle de confort, de créativité de rencontres. Et on espère que ça va leur permettre de travailler par la suite ensemble.

Miranda Plourde, coorganisatrice
Un comédien masqué en performance devant l'assistance.

Le festival Mots de la rive se termine samedi soir à Rivière-du-Loup.

Photo : Radio-Canada / Laurence Gallant

Le festival jouit pour l’instant d’un soutien financier modeste, ce qui fait que les comédiens invités participent de façon bénévole, sous forme de stage. Ils sont toutefois logés et nourris, et sont très bien accueillis, à entendre la comédienne Claire Jacques.

Un esprit de convivialité règne effectivement à l'ouverture de l'événement. Mme Jacques raconte en ce sens qu’avec le comédien Jean Raymond, ils sont un peu le mononcle et la matante de service qui sont là pour la fin de semaine, et se dit ravie de pouvoir encourager la relève artistique.

C’est un peu ma façon de passer le flambeau et de dire "go, lâche pas", et je trouve ça formidable de participer à un événement comme ça.

Claire Jacques, comédienne
Eve Landry au micro encadrée de Mélodie Rousseau et Miranda Plourde, toutes trois en train de rire.

Marraine d'honneur du festival, Eve Landry a interprété un texte théâtral en compagnie des organisatrices du festival, Mélodie Rousseau et Miranda Plourde.

Photo : Radio-Canada / Laurence Gallant

Le festival Mots de la rive, qui semble voué à grandir dans les prochaines années, se termine samedi soir à Rivière-du-Loup.

Bas-Saint-Laurent

Théâtre