•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brian Gallant démissionne de son poste de député

Brian Gallant en entrevue avec des journalistes.

Brian Gallant lors des élections provinciales de 2018

Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Radio-Canada

« C’est avec le cœur lourd que j’ai informé le Parti libéral du Nouveau-Brunswick à la fin juillet et les partisans libéraux du comté de Baie-de-Shediac-Dieppe au cours des derniers jours que je démissionnerai de mes fonctions de député le 7 octobre 2019 au plus tard », annonce l'ancien premier ministre du Nouveau-Brunswick.

Brian Gallant est député libéral et ancien premier ministre du Nouveau-Brunswick défait lors des élections de septembre 2018.

Il avait annoncé il y a un mois avoir accepté un emploi de conseiller à l'Université Ryerson, à Toronto. Il disait alors ne pas quitter son poste de député de Baie-de-Shediac-Dieppe.

Au cours du mois prochain, je prendrai un peu de temps pour travailler et finaliser certains dossiers qui sont en cours. Il est cependant temps que je passe à autre chose pour relever de nouveaux défis et opportunités, ajoute-t-il cependant vendredi.

Ce fut un honneur absolu de représenter les gens merveilleux de la communauté dans laquelle je suis né et de la communauté dans laquelle Karine et moi vivons.

Brian Gallant

Il assure toutefois être prêt à tout faire pour appuyer les efforts de réélection du gouvernement Trudeau et aider le chef libéral Kevin Vickers et le Parti libéral du Nouveau-Brunswick à former le gouvernement lors des prochaines élections provinciales.

Au nom du Parti libéral et de son caucus, je tiens à le remercier pour les services qu’il a rendus à notre province, écrit quant à lui le chef du Parti libéral du Nouveau-Brunswick, Kevin Vickers. Je me joins à ses anciens collègues et à ses amis pour lui transmettre mes meilleurs vœux alors que s’ouvre pour lui un nouveau chapitre.

Il rappelle qu’il revient au premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, de fixer la date d’une élection partielle.

Lorsqu’il appellera cette élection partielle, le Parti libéral du Nouveau-Brunswick sera prêt, assure-t-il.

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale