•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ouragan Dorian attendu en Nouvelle-Écosse samedi

L'ouragan Dorian pourrait être un ouragan de catégorie 2, et au minimum un ouragan de catégorie 1 lorsqu'il arrivera en Nouvelle-Écosse.

Hautes vagues frappant le rivage.

De hautes vagues causées par l'ouragan Dorian à Fort Monroe, en Virginie sur la côte est des États-Unis, dans la journée du 6 septembre 2019.

Photo : Jonathon Gruenke / The Virginian-Pilot / Associated Press

Radio-Canada

L'ouragan Dorian pourrait être un ouragan de catégorie 2, et au minimum un fort ouragan de catégorie 1 lorsqu'il touchera terre au Canada atlantique, selon les prévisions vendredi soir des spécialistes du Centre national des ouragans.

Dorian avait été rétrogradé en ouragan de catégorie 1 mais devrait reprendre de la force cette nuit dans les eaux de l’océan Atlantique et redevenir un ouragan de catégorie 2.

Pour les dernières mises à jour :

L'ouragan accélérait vendredi son déplacement vers la Nouvelle-Écosse, qu'il atteindra samedi soir.

Selon la trajectoire de la tempête, Environnement Canada estime que l'ouragan Dorian touchera terre à Halifax, ou très près de la ville.

L’ouragan se trouvait à environ 450 kilomètres au nord-est du cap Hatteras (Caroline du Nord), vendredi soir, et la puissance maximale de ses vents soutenus atteignait 148 km/h, indique Environnement Canada.

Des vents violents et de la pluie torrentielle causeront d'importantes répercussions sur le sud-est du Nouveau-Brunswick, l'Île-du-Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse, l'ouest de Terre-Neuve, la Basse-Côte-Nord au Québec et les îles de la Madeleine, peut-on lire dans le bulletin météo d’Environnement Canada publié vendredi à 20 h 40.

Carte des trajectoires de l'ouragan Dorian et de la tempête tropicale Gabrielle.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La trajectoire de l'ouragan Dorian (en bleu) selon le bulletin émis par Environnement Canada le 6 septembre à 21 h, heure de l'Atlantique.

Photo : ENVIRONNEMENT CANADA / CENTRE CANADIEN DE PRÉVISION DES OURAGANS

D'après le service météorologique national, les vents dans la plupart de ces régions devraient varier de 90 à 110 km/h à compter de samedi matin sur le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, en après-midi sur l'est de la Nouvelle-Écosse, et vers la soirée sur l'Île-du-Prince-Édouard, les îles de la Madeleine et le sud-ouest de Terre-Neuve. Toutefois, au sud de cette trajectoire, les vents atteindront 120 km/h ou plus, soit la force d’un ouragan, prévoit Environnement Canada.

De tels vents risquent de faire tomber des branches ou des arbres au complet, ce qui causera probablement des pannes de courant et nuira à la circulation routière, soulignent les météorologues.

Les pluies, quant à elles, pourraient causer des inondations. Les plus importantes pluies, soit de 50 à 100 mm, sont prévues pour la Nouvelle-Écosse, l'Île-du-Prince-Édouard, les Îles-de-la-Madeleine et le sud-ouest de Terre-Neuve. Plus de 150 mm de pluie sont possibles dans un couloir au nord et à l'ouest de la trajectoire de Dorian, c'est-à-dire les mêmes régions qui ont reçu les plus grandes pluies de la tempête Erin la semaine dernière, notamment la vallée d'Annapolis.

La Péninsule acadienne et la région Chaleur, au Nouveau-Brunswick, recevront pour leur part de 30 à 50 millimètres de pluie et des rafales d’environ 70 km/h, selon un prévisionniste du Centre canadien de prévision des ouragans, Jean-Marc Couturier.

Alertes météorologiques

Des avertissements de vents de force ouragan ont été émis par Environnement Canada pour le centre et l'est de la Nouvelle-Écosse, ainsi que l'est de l'Île-du-Prince-Édouard.

Des avertissements de vents sont en vigueur pour l'ouest et le nord de la Nouvelle-Écosse, l'ouest de l'Île-du-Prince-Édouard, et l'ouest des îles de la Madeleine.

Des avertissements de pluie sont en vigueur pour la Nouvelle-Écosse, l'ouest de l'Île-du-Prince-Édouard, et l'est et le sud du Nouveau-Brunswick.

Évacuations volontaires et transports perturbés en Nouvelle-Écosse

À Halifax, 16 ans après le passage dévastateur de l'ouragan Juan, premier ouragan en 40 ans à balayer la région, on ne prenait pas à la légère les préparatifs vendredi.

Dans la journée, la Municipalité régionale d’Halifax a demandé aux résidents côtiers d’évacuer volontairement leurs domiciles. 

La Ville a par ailleurs annoncé l’arrêt du service d’autobus d’Halifax Transit à compter de samedi midi, et ce pour une période d’au moins 24 heures. Le dernier traversier partira de Dartmouth à 11 h 30 samedi et le dernier d’Halifax pour Dartmouth à 11 h 45. 

Tous les parcs et campings provinciaux en Nouvelle-Écosse fermeront à 19 h vendredi et demeureront fermés jusqu’à nouvel ordre. Les centres d’information touristiques sont aussi fermés.

Attention aux vagues le long de certaines côtes

De grosses vagues s’abattront sur la côte sud-ouest de la Nouvelle-Écosse samedi et toucheront probablement le sud de Terre-Neuve d'ici dimanche matin.

Les vagues au large de la Nouvelle-Écosse dans la région de l’île de Sable devraient atteindre 14 mètres. Ces champs de vagues vont se déplacer vers la côte sud de Terre-Neuve et dimanche matin, il devrait y avoir des vagues de 10 ou 12 mètres le long de la côte entre Port-aux-Basques et Burgeo. Ces vagues-là pourraient [être] encore plus hautes. On parle de vagues probablement autour de 15 à 18 mètres de hauteur qui pourraient se produire, estime Jean-Marc-Couturier, du Centre canadien de prévision des ouragans.

Les vagues seront spectaculaires et dangereuses, prévient-il. Le Centre canadien de prévision des ouragans rappelle la plus grande prudence à cette occasion, car il est déjà arrivé que des gens soient emportés par de telles vagues.

Environnement Canada a émis des avertissements d'onde de tempête pour la côte nord de l'Île-du-Prince-Édouard et l'ouest du Cap-Breton. Les avertissements seront étendus à la Basse-Côte-Nord du Québec et à l'île d'Anticosti, ainsi qu'aux îles de la Madeleine, ajoutait-on vendredi soir.

Conférence annulée au Nouveau-Brunswick

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a décidé d'annuler la Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l’Est du Canada, qui devaient avoir lieu à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, du 8 au 10 septembre 2019.

Le premier ministre Blaine Higgs a exhorté les citoyens vendredi à rester en sécurité, à se préparer à être autosuffisants pendant au moins 72 heures, et dit à la population de s’attendre à des dommages importants, potentiellement aussi graves que la tempête tropicale Arthur de 2014.

Nouvelle-Écosse

Conditions météorologiques