•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baseball senior : victoire d'Edmundston dans le calme et un peu de controverse

Les joueurs d'Edmundston célèbrent leur victoire.

Les joueurs d'Edmundston célèbrent leur victoire.

Photo : Radio-Canada / François

François Le Blanc

Un simple de Brian Collazo, en fin de 7e manche, a donné la victoire au Frontière FM d'Edmundston 2 à 1 sur le Construction Michaël Bérubé de Trois-Pistoles dans le 3e match de la finale de la Ligue de baseball senior du Bas-Saint-Laurent, jeudi soir. Un gain inscrit devant une foule calme, lors d'un match marqué par deux décisions controversées des officiels.

Un homme en gilet bleu regarde le match de baseball

Bryan Clavette, directeur des opérations baseball du Frontière FM d'Edmundston, regarde nerveusement le match, tout juste avant la remontée victorieuse.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

On ne rapporte qu'une seule plainte envers un partisan local un peu trop bruyant. Selon nos observations, l'individu regardait le match derrière la clôture bordant le Stade Turgeon, loin des agents de sécurité. Il a modéré ses ardeurs en voyant des policiers s'approcher de lui.

Un frappeur attend un lancer, devant le receveur et l'arbitre au marbre.

La foule est demeurée calme durant la partie. Des spectateurs ont reconnu que la controverse de samedi les avaient incités à bien se comporter.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

En tout, 448 spectateurs ont assisté au duel. Comme prévu, un 4e arbitre officiait sur le losange tandis que la sécurité était renforcée.

Deux policiers, en uniforme sont debout à côté de partisans.

Les policiers d'Edmundston étaient présents mais sont demeurés discrets.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

Il y a eu beaucoup d'action en dehors du terrain dans les derniers jours, a reconnu le joueur d'Edmundston Sylvain Guignard.

J'ai essayé de ne pas me laisser déranger par ça, a déclaré l'Acadien originaire d'Allardville. C'est plate un peu, mais ç'a bien été ce soir.

Un arbitre, pied en l'air, rend une décision pendant qu'un joueur est à genou.

Un des arbitres prend une décision en 1re manche lors du match de jeudi.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

Le gérant du Frontière FM, Benoît Dufresne, a eu à gérer le contrecoup des propos racistes et injurieux de samedi dernier.

Les derniers jours, depuis le match à Trois-Pistoles, c'était difficile. Je pense que la série est revenue sur le terrain.

Benoît Dufresne, gérant du Frontière FM d'Edmundston
Un homme est au monticule sur un terrain de baseball et s'apprête à faire sa motion pour lancer.

L'artilleur Elixander Fernandez a retiré 8 frappeurs sur des prises en 7 manches.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

Ce ne fut pas le match le plus spectaculaire : les lanceurs Serge Rioux, de Trois-Pistoles, et Elixander Fernandez (8 retraits au bâton), pour Edmundston, ont dominé les frappeurs.

Le masque d'un arbitre est soulevé, frappé par une balle. Un frappeur s'est élancé sur le jeu.

Quatre arbitres officiaient le match. Celui du marbre a eu la vie un peu difficile. Il a été atteint par quelques balles fausses.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

Edmundston s'est faite menaçante dès la première manche en postant trois coureurs sur les sentiers. Mais la défense de Trois-Pistoles a mis fin à la menace avec un double-jeu.

Les visiteurs ont pris l'avance 1 à 0. Une décision d'obstruction plus tôt dans la 2e manche leur a donné un coup de pouce : Edmundston a protesté, mais en vain.

L'attaque locale s'est ensuite tue : elle a réussi seulement 4 coups sûrs en 6 manches. Benoît Dufresne a rappelé ses troupes à l'ordre avant la manche ultime.

On n'était peut-être pas inquiets, mais on a le club pour revenir dans n'importe quelle situation. On a une bonne attaque. Des fois, ça ne prend pas grand-chose. Là, ç'a pris un bonbon, comme on peut dire, puis les autres ont fait le travail.

Benoît Dufresne

Ce bonbon est donné en 7e manche : l'équipe locale met à nouveau trois coureurs sur les sentiers. Ce qui semble être une fausse balle pour l'arbitre au 3e coussin est plutôt vu comme un coup sûr par son collègue au marbre. Ce dernier prévaut.

Puis, Tristan et Sam Cyr frappent chacun des simples pour pousser Sylvain Guigard au marbre. C'est 1-1.

Bryan Collazo devient le héros de la soirée avec un très long simple au champ droit; Darryl Pelletier marque le point de la victoire.

Après la rencontre, le gérant pistolois, Éric Rousseau, digérait mal le revers.

Je pense qu'on a été très bons. On méritait la victoire. C'est pas mal ce que j'ai à dire.

Éric Rousseau, gérant de Trois-Pistoles

Puis le mentor a ajouté, au sujet de cette fin décevante : Je ne comprends pas qu'un arbitre considère une bonne balle, l'autre dit que c'est une balle fausse puis ils ne se consultent pas pour savoir c'est quoi la bonne décision. Rendu là, ç'a changé la manche, c'est sûr et certain.

On va se relever, c'est sûr, comme on le fait tout le temps. C'est sûr que présentement, c'est très insultant.

Éric Rousseau.

Il faut donner crédit à l'autre équipe aussi, ils ont une bonne équipe.

Sylvain Guignard, qui a marqué le premier point d'Edmundston en 7e manche, est soulagé du résultat.

Ça nous a boostés un peu. Oui, on a été chanceux sur la décision. Mais ça arrive, dans le baseball.

Edmundston mène la série 2 à 1. Prochain duel samedi à Trois-Pistoles.

Nouveau-Brunswick

Baseball