•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2000 collations gratuites en moins dans les écoles de Québec

Des enfants assis à une table mangent une collation en buvant un verre de lait.

Des modifications au programme d'aide alimentaire privent 2000 enfants de collation gratuite.

Photo : iStock

Radio-Canada

L'an dernier, l'organisme le Pignon bleu préparait plus de 5500 collations par jour pour des enfants de Québec. Toutefois, en raison d'une révision de l'indice de milieu socioéconomique (IMSE) du gouvernement, sept écoles n'auront plus droit à ce service.

Les écoles et les services de garde des commissions scolaires de la Capitale et des Premières-Seigneuries qui recevaient ces collations passent de 16 à 9, en raison d'une révision de leur IMSE : ce sera donc 2000 collations de moins pour les enfants.

Le ministère de l'Éducation a procédé à ces changements lorsqu'il a actualisé la mesure avec les données du recensement de 2016.

Selon cet indice, les écoles classées 1 représentent celles qui accueillent les enfants les plus favorisés, alors que celles du bas de l'échelle, classées 10, accueillent les enfants les plus défavorisés.

Selon la directrice générale du Pignon bleu, la réduction de service est aussi causée par un changement dans le programme d’aide alimentaire. Auparavant, toutes les écoles classées de 7 à 10 y avaient droit.

Maintenant, seules les écoles de 8 à 10 peuvent obtenir de l’aide alimentaire, mais pour le petit-déjeuner seulement.

Cette mesure-là a été mise en place pour le bien, on souhaitait apporter quelque chose de plus complet. Simplement maintenant, il y a moins d’enfants qui peuvent en bénéficier, donc c’est un léger recul, déplore Roseline Roussel.

Roseline Roussel, directrice générale du Pignon bleu.

Roseline Roussel, directrice générale du Pignon bleu

Photo : Radio-Canada

1 M$ pour la transition

À la fin d'août, le ministre de l’Éducation a annoncé 1,27 million de dollars pour assurer une transition harmonieuse à la suite de l'actualisation des indices de défavorisation.

Jean-François Roberge s’engageait dans cette annonce à ce que tous les élèves ayant bénéficié d'une aide alimentaire lors de la dernière année scolaire [puissent] profiter à nouveau de cette mesure en 2019-2020.

Des cuisiniers dans la cuisine du Pignon bleu, un organisme communautaire qui vient en aide aux enfants.

Le Pignon bleu est un organisme communautaire dont la mission est de contribuer à la sécurité alimentaire des enfants et de les soutenir dans leur développement.

Photo : Radio-Canada / Alexandra Duval

Quelques jours après la rentrée, le Pignon bleu n’était pas certain que le service de collation serait rétabli dans les écoles de la région de Québec.

La partie n'est pas jouée. On cherche quand même des stratégies pour essayer de finalement trouver une façon de quand même délivrer nos collations, conclut Roseline Roussel.

Québec

Alimentation