•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

7 magasins sur 10 vendent encore du glyphosate à Winnipeg

Des bouteilles de Roundup dans un panier.

Des bouteilles de Roundup Advanced, une version du produit de Monsanto qui contient de l'acide acétique et non du glyphosate.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Bien qu'il soit interdit de vente depuis 2015, l'herbicide controversé Roundup continue d'être vendu dans 7 magasins sur 10 à Winnipeg, selon une enquête réalisée par l'équipe d'enquête de CBC.

C’est décevant de voir que, même après cette période de temps, on a toujours un faible niveau de respect des lois, affirme le directeur des pesticides à l’Association canadienne des médecins pour l’environnement, Randall McQuaker.

Un réalisateur de CBC s’est rendu dans différents magasins afin de vérifier lesquels vendaient l’herbicide contenant du glyphosate.

Résultats de l'enquête :

  • Lowe’s : 2 sur 2
  • Rona : 2 sur 2
  • Home Depot : 2 sur 3
  • Canadian Tire : 1 sur 3

En 2016, la même enquête réalisée révélait que, sur les 9 magasins vérifiés, 6 commercialisaient le produit sans demander à l’acheteur quelle en sera l'utilisation.

Depuis 2015, la vente de l’herbicide Roundup est interdite par la loi au Manitoba. Il existe cependant une exception, soit s’il est utilisé pour combattre des plantes nuisibles, comme le sumac vénéneux.

Pulvérisation d'herbicide dans un champ de plantes de couverture.

Le glyphosate est l’herbicide numéro 1 au Canada et dans le monde.

Photo : Radio-Canada

Aucune inspection depuis 2016

La première année où la loi est entrée en vigueur, la province a réalisé 324 inspections de conformité. En 2016, ce nombre a été réduit à 29.

À partir de l’année suivante, le gouvernement provincial a décidé de ne faire d'inspection que s'il recevait des plaintes. Jusqu’à présent, il en a obtenu deux cette année.

Un taux de conformité de 96 % a été atteint en 2016, alors il n’y avait plus besoin d’inspections, a écrit le porte-parole du département du Développement durable à CBC.

Les résultats de l’enquête de CBC seront considérés comme des plaintes, a ajouté le porte-parole. La province s’assurera que les employés saisonniers de ces magasins sont formés pour la vente de l’herbicide controversé.

On dirait que c'est un subterfuge, une loi adoptée pour satisfaire l'opinion publique, mais qui ne prévoit aucune conséquence pour ceux qui vont à l'encontre de la loi.

Kyle Penny, résident de Wolseley

De leur côté, les magasins Rona, Home Depot et Lowe’s ont indiqué qu'ils donneront une nouvelle formation à tous leurs employés au Manitoba, afin de s’assurer qu’ils respectent les conditions de la loi.

Canadian Tire a déclaré avoir communiqué avec le seul de ses trois magasins concerné pour la même raison.

Un produit controversé

En 2015, le glyphosate a été classé comme « probablement cancérigène » par le Centre international de recherche sur le cancer, une agence de l’Organisation mondiale de la santé.

Cette année, Santé Canada a réaffirmé que le glyphosate ne présentait probablement pas de risque pour le cancer humain si l’on respectait ses conditions d’utilisation.

Radio-Canada a appris que la Ville de Montréal bannira l’herbicide Roundup de son territoire avant la fin de l'année.

L’Allemagne a annoncé qu'elle interdisait toute utilisation du glyphosate à partir de 2023. L’Autriche et 20 villes françaises ont également adopté des lois similaires.

Manitoba

Environnement