•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une usine de 45 M$ verra le jour à Drummondville

Affiche indiquant la construction d'une usine

La construction de l'usine a commencé cet été.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Dumas

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plusieurs dizaines de millions de dollars sont investis dans le secteur industriel à Drummondville. L’entreprise Jupiter érigera prochainement une usine moderne de fabrication de nourriture pour animaux.

Le projet sur lequel planche le milieu économique de Drummondville depuis un bon moment créera plusieurs dizaines d'emplois.

C'est l'entreprise avicole Groupe Inovo qui s'associe au Groupe Legault, propriétaire de la bannière Mondou, pour ériger cette usine de fabrication de nourriture sèche pour chiens et chats.

Baptisé Jupiter, le futur complexe de 45 millions de dollars aura une superficie de 11 000 mètres carrés. Il sera situé sur la route 139 dans le parc industriel.

Sa construction s'est amorcée en juillet et, selon ses propriétaires, l'usine sera unique au Canada.On va créer l'usine la plus avancée technologiquement du pays. C'était notre rêve depuis des années de devenir intégralement et verticalement intégré et de pouvoir subvenir aussi à tout ce qu'on aime faire depuis presque 100 ans soit le développement de produits qui se vend dans nos bannières Mondou, a indiqué le directeur du développement des affaires au Groupe Legault, Nicholas Legault, en conférence de presse mercredi.

Une cinquantaine d'emplois devraient être créés au cours des cinq prochaines années. Un apport non négligeable pour Drummondville, estiment les responsables du développement économique local.

Les gens vont toujours nourrir leurs animaux de compagnie. Ce n'est pas une entreprise qui peut être menacée si l'économie va moins bien. C'est positif. Ce sont des emplois relativement stables, croit le maire de Drummondville, Alexandre Cusson.

Les gouvernements du Canada et du Québec consentent une aide financière remboursable totale de 14 millions de dollars au projet qui sera complété dans environ 18 mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !