•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dorian pourrait frapper l'Atlantique avec la force d'un ouragan

D’importantes pluies et des vents violents vont déferler sur le sud-est du Nouveau-Brunswick, l'Île-du-Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse, l'ouest de Terre-Neuve et la Basse-Côte-Nord du Québec.

Des hommes marchent sur un quai où une vague gigantesque se brise dans les airs.

Des résidents de Ponce Inlet, en Floride, bravent les énormes vagues avant l'arrivée de l'ouragan Dorian.

Photo : Associated Press / Joe Burbank

Pierre-Philippe LeBlanc

Les résidents de plusieurs régions en Atlantique vont subir les effets de l’ouragan Dorian en fin de semaine, selon les prévisions d’Environnement Canada publiées jeudi.

Jeudi en milieu de soirée, l'ouragan Dorian se trouvait à environ 80 km à l'est de Wilmington, une ville de la Caroline du Nord, avec des vents soutenus de 167 km/h.

C’est sûr qu'ils vont s’affaiblir quelque peu, indiquait plus tôt dans la journée un prévisionniste du Centre canadien de prévision des ouragans, Jean-Marc Couturier. Pour ce qui est de notre région, les vents devraient être autour de 120 km/h. [...] Ça ne veut pas dire, par exemple, que le système n’est pas dangereux. Il va demeurer dangereux en raison des vents, et aussi de la pluie.

Fortes pluies et inondations probables

Si l’ouragan suit la trajectoire la plus probable, il passera sur l’est de la Nouvelle-Écosse dans la nuit de samedi à dimanche, puis les eaux de l'est du golfe du Saint-Laurent ou l'ouest de Terre-Neuve avant dimanche matin. D’importantes pluies et des vents violents vont déferler sur le sud-est du Nouveau-Brunswick, l'Île-du-Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse, l'ouest de Terre-Neuve et la Basse-Côte-Nord du Québec.

Jeudi soir, Environnement Canada prévoyait que les plus importantes précipitations tomberaient sur la Nouvelle-Écosse, l'Île-du-Prince-Édouard et la région du golfe du Saint- Laurent, où l'on prévoit de 50 à 100 mm de pluie.

Selon le bulletin émis à 20 h 55 jeudi par Environnement Canada, la pluie forte provoquera probablement des inondations.

Carte des trajectoires de l'ouragan Dorian et de la tempête tropicale Gabrielle.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La trajectoire de l'ouragan Dorian (en bleu) selon le bulletin émis par Environnement Canada le 5 septembre à 21 h, heure de l'Atlantique

Photo : ENVIRONNEMENT CANADA / CENTRE CANADIEN DE PRÉVISION DES OURAGANS

Vents de force ouragan et dommages à prévoir

La plupart des régions connaîtront des vents de force tempête tropicale en commençant sur le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse d'ici tôt samedi après-midi et vers la soirée sur l'est de la Nouvelle-Écosse, l'Île-du-Prince-Édouard, les îles de la Madeleine, et le sud-ouest de Terre-Neuve. À proximité et au sud de la trajectoire prévue, les vents devraient atteindre la force ouragan, peut-on lire dans le bulletin d'Environnement Canada publié à 20 h 55, jeudi.

Des rafales atteignant 120 km/h sont probables par endroits en Nouvelle-Écosse, sur la côte sud-ouest de Terre-Neuve et dans la Basse-Côte-Nord du Québec.

Lorsque la tempête traversera la Nouvelle-Écosse, il y aura une possibilité de vents du nord-ouest de force ouragan dans son sillage, note-t-on plus loin dans le plus récent bulletin d'Environnement Canada, qui avertit que ces vents causeront probablement des pannes d'électricité, des encombrements sur la routes et des dommages aux bâtiments.

De plus, de hautes vagues vont balayer les côtes atlantiques de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve ainsi que certains secteurs dans l’est du golfe du Saint-Laurent, prévoit Environnement Canada. Des vagues d’environ 10 mètres sont possibles sur la côte sud-ouest de la Nouvelle-Écosse dans la nuit de samedi à dimanche et sur le sud de Terre-Neuve dimanche matin.

Il y a possibilité d'onde de tempête dans l'est de la Nouvelle-Écosse et sur le littoral sud-ouest, dans le littoral nord de l'Île-du-Prince-Édouard, le sud-ouest de Terre-Neuve et les îles de la Madeleine. Le service météorologique national estimait jeudi soir que le seuil d'avertissement serait presque atteint. L'onde de tempête à ces endroits, combiné à un fort ressac pilonnant, pourrait causer des inondations.

La société Marine Atlantique prévient les voyageurs que l’ouragan risque de perturber ses horaires en fin de semaine.

Tous les transports vont être affectés en fin de semaine, ajoute Jean-Marc Couturier, du Centre canadien de prévision des ouragans.

Avec des renseignements de l'émission radiophonique La matinale, d'ICI Acadie

Nouveau-Brunswick

Conditions météorologiques