•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois nouveaux virus découverts chez des populations de saumons en déclin

Un saumon mort.

Plus de recherches permettront de déterminer les effets de ces virus sur les populations de saumons touchées.

Photo : Fournie par UBC

Geneviève Lasalle

Trois nouveaux virus ont été découverts dans des populations de saumons menacés d'extinction en Colombie-Britannique. Les chercheurs tentent maintenant de déterminer s’il s'agit d'un facteur important de leur déclin dans la province.

Des équipes de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC) et de Pêches et Océans Canada (MPO) ont ainsi procédé à des tests sur plus de 6000 saumons sauvages, d'élevage et d'aquaculture sur un vaste territoire entourant l’île de Vancouver.

Deux chercheurs pêchent du saumon sur un lac de la Colombie-Britannique.

Le partenariat avec Pêches et Océans Canada a permis aux chercheurs d'accéder à un vaste échantillon de saumons au large de l'île de Vancouver, dit Gideon Mortdecai, de l'UBC.

Photo : Fournie par UBC

Nous avons découvert que les nouveaux virus étaient largement répandus chez les saumons d'élevage morts ou mourants, indique le virologue Curtis Suttle.

Les effets de ces virus ne sont pas connus pour l’instant, mais le chercheur postdoctoral Gideon Mordecai, de l'UBC, considère néanmoins qu’il s’agit d’une avancée considérable.

Nous savons maintenant quels virus chercher et quelle est leur prévalence dans ces populations [de saumons].

Gideon Mordecai, chercheur postdoctoral à l'UBC

Le pire scénario

Cette découverte survient au moment où plusieurs espèces de saumons sont en voie de disparition en Colombie-Britannique, ce qui complique la vie des Premières Nations qui dépendent de leur pêche, rappelle M. Mordecai.

C’est une chose à laquelle je pense souvent lorsque je fais ce travail, car c’est un écosystème très important sur lequel nous travaillons.

Gideon Mordecai, chercheur postdoctoral à l'UBC

Étant donné la disparition de certaines populations et le déclin de nombreuses autres, M. Mordecai estime que nous vivons déjà presque le pire scénario.

Plus de recherches nécessaires

Un scientifique ouvre un saumon dans un laboratoire.

Le chercheur Gideon Mordecai cherche à savoir comment se transmettent les virus au sein des différentes populations de saumons.

Photo : Fournie par UBC

De nombreux autres facteurs pourraient influer sur le déclin du saumon, note le chercheur, notamment la perte de leur habitat et les changements climatiques. Gideon Mordecai croit néanmoins que les maladies infectieuses peuvent jouer un rôle important.

De nouvelles recherches seront donc impératives, selon M. Mordecai, qui espère que Pêches et Océans Canada, qui a pris part aux recherches en compagnie de la Fondation du saumon du Pacifique, financera des études supplémentaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Protection des espèces