•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un opioïde plus dangereux que le fentanyl détecté à Timmins

Échantillon de carfentanil dans un contenant en verre.

Un échantillon de carfentanil dans un laboratoire

Photo : Associated Press / Russell Baer

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Service de police de Timmins (SPT) avertit la population que du carfentanil, une drogue 10 000 fois plus puissante que la morphine, a été détecté dans des drogues saisies lors d’une opération policière en juillet dernier.

Le SPT et Le Bureau de santé de Porcupine rappellent que les dangers reliés à la consommation de drogue et particulièrement de carfentanil, conçu pour tranquilliser de gros animaux, ne sont pas à prendre à la légère.

Une surdose peut toucher n’importe qui. Il ne faut parfois qu’une seule fois pour qu’une situation tragique se produise, a déclaré la Dre Lianne Catton, médecin hygiéniste du Bureau de santé de Porcupine.

Nous encourageons tout le monde à être capable d’identifier une surdose et à savoir comment réagir pour sauver une vie.

Lianne Catton, médecin hygiéniste du Bureau de santé Porcupine

Il n’y a aucune façon de détecter la présence de carfentanil dans les drogues illicites, souligne Marie-France Caron-Bruneau, coordonnatrice du programme de réduction des méfaits au Bureau de santé Porcupine.

C’est ça qui est très inquiétant, dit-elle. Que l’on expérimente avec des drogues pour la première fois ou qu’on soit habitué à utiliser des drogues de rue, les drogues pourraient être mélangées avec [de la carfentanil].

Elle note que les effets d’une surdose se font sentir immédiatement.

On entend comme des ronronnements ou des ronflements, explique-t-elle. La personne peut arrêter de respirer. Les lèvres et les ongles deviennent bleus. Le corps est mou et on ne peut pas les réveiller.

Des trousses de naloxone, qui peuvent suspendre des effets de surdoses, sont disponibles au Bureau de santé, dans les pharmacies et auprès de plusieurs autres organismes partenaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !