•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début de la mobilisation des citoyens opposés à l'installation d'un gazoduc au Canada

Marie-Ève Sigouin et Guillaume Marcotte sont assis devant une table où des pamphlets anti-gazoduc sont déposés.

Marie-Ève Sigouin, citoyenne de Rouyn-Noranda et Guillaume Marcotte, co-porte-parole de la Coalition anti-pipeline de Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

Le comité citoyen de la Coalition anti-pipeline de Rouyn-Noranda (CAP-RN) invite la population à se positionner contre le projet.

Le CAP-RN tient à lacer un message aux promoteurs du projet, les entreprises Gazoduq et GNL Québec.

Le projet de Gazoduq, dans le fond, ça ne concerne pas seulement l'Abitibi-Témiscamingue, mais le monde entier.

Marie-Ève Sigouin, citoyenne impliquée dans le comité

Le 14 septembre, les citoyens se rassembleront à 13 h à la Presqu'île du lac Osisko. Un autobus les apportera vers la frontière de l'Ontario pour le déploiement d'une banderole. Le projet de l'entreprise Gazoduq prévoit la construction d'une conduite sous-terraine entre le nord-est de l'Ontario et Saguenay pour approvisionner une future usine de liquéfaction de gaz naturel.

Il va y avoir la production d'une vidéo par drone. On va pouvoir illustrer vraiment, vu des airs, la frontière du Québec avec l'Ontario où le pipeline passerait. La banderole, c'est assez simple, ce sera un message d'opposition à Gazoduq comme quoi on n'a pas envie que ça passe sur le territoire du Québec, décrit Guillaume Marcotte, co-porte-parole de la Coalition anti-pipeline de Rouyn-Noranda.

La banderole sera dévoilée, mais ne sera pas installée sur place dans la forêt. Le comité parle d'une action symbolique.

Dans le fond c'est encore un engagement et un développement d'extraction des énergies fossiles. Ils appellent ça transition énergétique, mais ça n'en est pas une, on poursuit les extractions de fossiles, indique Marie-Ève Sigouin, citoyenne impliquée dans le comité.

Gazoduq dévoilera prochainement de nouveaux détails sur les prochaines étapes de son projet pour informer et consulter la population.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Protection des écosystèmes