•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ancien député albertain accusé de fraude concernant des services d'immigration

Une affiche de commerce présentant le visage et les coordonnées de Carl Benito.

Carl Benito doit comparaître le 5 septembre à Edmonton.

Photo : CBC / Charles Rusnell

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ancien député progressiste-conservateur albertain Carl Benito et son fils, Charles Benito, font face à des chefs d’accusations de fraude au sujet de services d’immigration à la suite d'une enquête menée par l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC).

Les accusations ont été déposées en vertu de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés et du Code criminel du Canada. 

À la suite d’une enquête criminelle d’un an, l’ASFC a conclu que Carl Benito et son fils avaient, de novembre 2015 à octobre 2016, engagé des ressortissants étrangers non autorisés pour travailler à Triple Maple Leaf Canada Corporation, Helping Migrants Canadian Immigration Corporation et World Immigration Group Corporation, indique un communiqué.

L’agence ajoute qu’à titre de consultants en immigration agrées les Benito ont recommandé à des travailleurs étrangers temporaires au Canada de demander des permis d’études, même s’ils n’avaient aucunement l’intention d’étudier, et ce, afin de proroger leur statut et de leur permettre, ainsi qu’à leurs conjoints, de travailler au Canada. Les Benito et leurs associés ont accordé des prêts à court terme, dont le montant pouvait s’élever jusqu’à 17 000 $, afin que ces travailleurs satisfassent aux exigences financières relatives à la demande de permis d’études.

Les infractions présumées se sont produites entre novembre 2015 et juin 2018.

L’ASFC prend cette affaire très au sérieux et travaille de près avec ses partenaires, dont Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, pour repérer ceux qui commettent des fraudes en matière d’immigration afin de tirer profit de personnes vulnérables, mener des enquêtes à leur sujet et poursuivre les responsables, a déclaré le directeur adjoint des Enquêtes criminelles de l'Agence des services frontaliers, Andrew Klatt.

Les Benito doivent comparaître le 5 septembre à Edmonton.

Carl Benito a été député provincial progressiste-conservateur d'Edmonton-Mill Woods de 2008 à 2012.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...