•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Zone ferroviaire : vote unanime pour solliciter l’appui des gouvernements

Le plan du prochain projet de la Ville de Saguenay pour moderniser la zone ferroviaire.

Le nouveau projet d'amphithéâtre a été dévoilé jeudi.

Photo : Radio-Canada / Flavie Villeneuve

Radio-Canada

Les démarches pour réaliser le projet de la zone ferroviaire sont amorcées. Les élus ont adopté une résolution mardi pour que la Ville fasse les premiers pas auprès des gouvernements pour financer les travaux.

Le projet de 60 millions de dollars est conditionnel à la participation du fédéral et du provincial pour les deux tiers du financement.

Le projet en bref :

  • Un nouveau stationnement à étages
  • Un amphithéâtre de 4000 places
  • Trois tours à condos

La résolution a été adoptée à l’unanimité lors de la séance du conseil, mais elle tout de même donné lieu à certaines tensions parmi les élus.

Avant de voter, les conseillers des arrondissements de Jonquière ont questionné les aspects financiers à plusieurs reprises.

Michel Potvin a rappelé que les taxes des citoyens ne seront pas augmentées pour financer le projet. Je suis prêt à me déplacer dans les arrondissements pour démontrer le montage financier, a-t-il précisé.

La zone ferroviaire de Chicoutimi.

C'est sur ce terrain que le projet serait développé.

Photo : Radio-Canada

En entrevue à l’émission C’est jamais pareil, Josée Néron s'est montrée rassurante. Elle ne doute pas que les élus et la population seront favorables au projet quand ils prendront connaissance de tous les détails.

Je crois que plus on donne de l’information sur le projet, plus on rallie les gens.

Josée Néron, mairesse de Saguenay

Elle est convaincue que le projet aura un effet d’attraction important. Il faut prendre le temps. On a quand même encore des étapes à passer, mais je crois que le travail de l’arrondissement de Chicoutimi a fait toute la différence au cours de la dernière année, ajoute-t-elle.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique municipale