•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet de QcRail : Saguenay réagit

Les roues d'un wagon de chemin de fer reposant sur des rails

Ottawa et Québec versent 15 millions de dollars pour financer une étude sur la construction d'une voie ferrée de 370 kilomètres entre Dolbeau-Mistassini et Baie-Comeau.

Photo : Reuters / Benoit Tessier

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La mairesse de Saguenay et Promotion Saguenay invitent Ottawa et Québec à revoir leurs priorités dans le domaine du transport par rail, alors que les deux paliers de gouvernements ont versé 15 millions de dollars pour financer une étude sur la construction d'une voie ferrée de 370 kilomètres entre Dolbeau-Mistassini et Baie-Comeau.

Pour la Ville de Saguenay, il s'agit d'une aberration parce qu'il y a déjà le chemin de fer du Canadien-National au sud de la région. Toutefois, il y a un goulot d'étranglement sur ce rail : le réseau du Roberval-Saguenay de Rio Tinto.

La Ville a déjà commandé une étude de 15 000 $ pour voir comment rendre ce réseau plus performant pour se rendre à Port Saguenay dans l’arrondissement de La Baie.

C’est carrément une voie de contournement de notre région et ce sera un désastre [...] à un moment donné, le gouvernement fédéral va devoir choisir. Les deux projets ne pourront pas être faits, soutient la mairesse de Saguenay, Josée Néron.

L'étude préliminaire de la Ville propose différents scénarios comme un rail à deux voies pour permettre aux trains de se rencontrer près du Roberval-Saguenay ou une toute nouvelle voie ferrée qui contournerait la ville sur une distance d'une trentaine de kilomètres.

Le directeur de Promotion Saguenay, Patrick Bérubé croit qu'Ottawa et Québec devraient financer des études supplémentaires.

Ce qu’on demande, essentiellement, c’est un petit coup de pouce, dit Patrick Bérubé. Pas à la hauteur de ce que QcRail a reçu, évidemment, mais un petit coup de pouce pour nous aider à compléter plus rapidement nos études techniques puis qu’on mette sur pied des scénarios qui sont crédibles, qui permettent justement de renforcer notre position stratégique sur le marché.

La Ville de Saguenay croit que c'est à partir d'études mieux étoffées que les gouvernements pourraient décider où construire de nouveaux rails.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !