•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Claudine St-Arnauld, complètement baroque

Claudine St-Arnauld

Claudine St-Arnauld

Photo : Radio-Canada

Membre de l'Orchestre symphonique de Winnipeg pendant 21 ans, la violoniste Claudine St-Arnauld élargit ses horizons et quitte le Manitoba pour se spécialiser en musique baroque.

C'est au moyen de la musique et des sons que Claudine St-Arnauld aime s'exprimer. Des sons, qu'elle doit tout d'abord ressentir au plus profond d'elle-même avant de pouvoir les reproduire avec son violon.

C'est très naturel. Il ne faut pas interrompre la transmission, ça passe par la façon de toucher la corde, de tenir l'archet, tout ça est relié à la musique et aux sons.

Une citation de :Claudine St-Arnaud, violoniste

Cette passion de la musique et des sons, elle l'a transmise aux enfants du Manitoba avec L'enfant musical et Éveil musical, des programmes d'enseignement de la musique qu'elle a offerts, basés sur la philosophie Orff et Kodaly.

Une femme, Claudine St-Arnauld, tient un violon qu'elle montre au photographe.

Claudine St-Arnauld et son violon baroque autrichien, qui date de 1750, fin de l'époque baroque.

Photo : Radio-Canada

Claudine St-Arnauld compte perfectionner ses techniques d’enseignement alternatif de la musique, en parallèle avec son pèlerinage en musique baroque.

Finalement, je m'accorde le temps. C'est aussi une de mes passions, alors il faut que je le fasse.

Son périple vient à peine de commencer que, déjà, elle se rend compte du travail qui l'attend.

Plus je me plonge dans ce monde baroque et plus je réalise que je suis débutante.

Une citation de :Claudine St-Arnauld
Une femme, Claudine St-Arnaud, tient entre ses mains l'archet de son violon, qu'elle montre au photographe.

Claudine St-Arnauld explique que l'archet plus léger aide au motif rythmique et permet d’étaler le son.

Photo : Radio-Canada

Le baroque, c'est très différent techniquement, l'approche sonore, la façon d'aborder la corde et de transmettre toutes ces différences-là, c'est complètement nouveau.

Pendant les deux prochaines années, qu'elle passera surtout au Québec, Claudine St-Arnauld compte étudier, pratiquer, participer à des festivals, jouer avec différents groupes et établir des contacts.

Ce qui lui fait dire : Dans deux ans, j'aimerais créer mes propres projets avec les gens avec qui j'ai collaboré.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !