•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un boxeur sauve un homme au Tim Hortons

Éric Martel-Bahoéli et l'homme au Tim Hortons après l'événement.

Le boxeur Éric Martel-Bahoéli en compagnie de l'homme qu'il a sauvé de l’étouffement.

Photo : Facebook/Eric Martel-Bahoeli

Érik Chouinard
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L’ancien boxeur professionnel Éric Martel-Bahoéli a sauvé un homme qui s’étouffait au Tim Hortons de l’avenue Chauveau lundi soir vers 19 h 40.

En route pour donner un cours de boxe vers 19 h 40, M. Martel-Bahoéli faisait la file lorsqu’il a remarqué l’homme en difficulté.

Je me suis mis à entendre un son, comme d’étouffement, mais vraiment particulier. Je me suis retourné et j'ai vu un monsieur avoir de la misère et faisant des gestes de détresse, relate M. Martel-Bahoéli.

Le reste s’est passé très rapidement, selon l’ancien boxeur.

Je me suis dit, il est en train de s’étouffer, alors je suis parti à courir, je l’ai pris, je l’ai levé dans les airs et j’ai fait la méthode Heimlich, raconte-t-il.

Selon M. Martel-Bahoéli, il a suffi d’une ou deux compressions pour désencombrer les voies respiratoires de l’homme en détresse. Ça s’est super bien passé. Après ça, j’ai parlé avec le monsieur et j’ai pris une petite photo, affirme-t-il en rigolant.

Formation nécessaire

M. Martel-Bahoéli a publié son exploit sur sa page Facebook, souhaitant conscientiser la population à la nécessité des premiers soins.

« C’est super important, je pense que la population au complet devrait suivre ce cours-là. »

— Une citation de  Éric Martel-Bahoéli

Comme il est aussi agent d’intervention au Centre jeunesse de Québec depuis une dizaine d’années, pour lui, la formation en premiers soins est obligatoire et doit être renouvelée tous les trois ans.

C’est deux jours, ce n’est pas extrêmement long et on fait le tour du RCR, de la méthode Heimlich et des premiers soins en général, explique l’ancien boxeur professionnel.

Selon lui, une dizaine de personnes étaient présentes sur les lieux et une seule autre d’entre elles s’était aussi levée, prête à porter secours à l’homme qui s’étouffait.

Le restaurant Tim Hortons de l’avenue Chauveau confirme les événements.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !