•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retard pour la saison de hockey mineur à Rouyn-Noranda et à Macamic

Une affiche devant l'aréna Jacques-Laperrière indique 700 000$ seront investis pour remplacer le système de réfrigération de l'aréna.

Les retards dans le remplacement du système de réfrigération de l'aréna Jacques-Laperrière font en sorte que la saison de hockey commencera plus tard que prévu en septembre.

Photo : Radio-Canada / Piel Côté

Piel Côté

La saison sera retardée d'au moins deux mois à Macamic et de près de deux semaines à Rouyn-Noranda

Le système de refroidissement de l'aréna de Macamic a subi un bris majeur, tandis que celui des arénas Jacques-Laperrière et Réjean-Houle, à Rouyn-Noranda, ne peuvent être livrés dans les délais prévus.

La façade de l'aréna Jacques-Laperrière

L'aréna Jacques-Laperrière indique sur son site web que les pratiques de hockey débuteront plus tard qu'à l'habitude.

Photo : Radio-Canada / Piel Côté

Pour l'instant, le Centre Joachim-Tremblay de Macamic demeure indisponible pour une période indéterminée. Dépendamment de la décision, soit de remplacer ou de réparer le système de réfrigération, la saison locale pourrait commencer à la fin du mois d'octobre ou au début du mois de décembre.

D'autres arénas de la MRC seront en mesure d'accueillir les joueurs afin de leur permettre de s'entraîner et de commencer leur saison régulière.

Réorganisation de l'horaire des pratiques à Rouyn-Noranda

Le président de l'association de hockey mineur de Rouyn-Noranda, Sébastien Côté, explique que la saison débutera aux alentours du 14 septembre, alors qu'elle commence normalement au retour de la fête du Travail.

Ça a un gros impact pour notre organisation, mais ce serait difficile de se plaindre puisqu'on a quatre arénas pour notre population.

Le président de l'association de hockey mineur de Rouyn-Noranda, Sébastien Côté

Étant donné que la saison des équipes élites commence plus tôt, les premières heures de glace devront leur être réservées afin qu'ils puissent commencer la saison.

Sébastien Côté porte un chandail à manches courtes vert et sourit sur l'avenue Principale de Rouyn-Noranda.

Séastien Côté est président de l'Association de hockey mineur de Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Piel Côté

Les prochaines heures de glace vont vraiment être réservées à l'élite, ce qui est malheureux, parce qu'on se fait souvent reprocher que ce sont elles qui sont favorisées, mais en ce moment c'est vraiment en raison d'une contrainte que l'on ne contrôle pas et on se doit de former les équipes élites avant les équipes simple lettre, précise M. Côté.

Le retour du système à l'ammoniac

Au moment d'annoncer le financement pour le projet de réfrigération des arénas en 2016, le gouvernement du Québec avait pour objectif de retirer les systèmes à base de fréon, qui émettent des gaz à effet de serre, de trois arénas de la région, dont les arénas Réjean-Houle et Jacques-Laperrière.

À Rouyn-Noranda, la situation semblait à première vue quelque peu contradictoire. En 2004, à la suite d'une recommandation du gouvernement du Québec, la municipalité avait remplacé le système de réfrigération à l'ammoniac puisqu'on jugeait que ce gaz était dangereux. Pourtant, en 2019, on revient avec un système à l'ammoniac.

À l'époque de l'annonce, Martin Fafard était technicien des arénas à la Ville de Rouyn-Noranda. La technologie a tellement changé qu'il y a beaucoup moins d'ammoniac qu'avant dans le système. On peut diviser [la quantité d'ammoniac] par deux dans certains systèmes. C'est beaucoup plus performant, c'est beaucoup moins d'entretien, expliquait-il en 2017.

Abitibi–Témiscamingue

Hockey