•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Sherbrookois réclament l’extradition de Benjamin Tomlin emprisonné à Cuba

Portrait de Benjamin Tomlin à Toronto.

Benjamin Tomlin est emprisonné à Cuba depuis un an.

Photo : Facebook / Benjamin Tomlin

Radio-Canada

Des Sherbrookois se mobilisent pour demander à Ottawa de procéder à l’extradition de Benjamin Tomlin, condamné à purger 10 ans de prison à Cuba.

L’homme de 46 ans, originaire de Sherbrooke, a été reconnu coupable devant un tribunal cubain d’avoir eu une relation sexuelle avec une Cubaine âgée de 15 ans.

D’anciens camarades de classe de Benjamin Tomlin ont été sous le choc quand ils ont appris la nouvelle. Ils ont décidé de se rassembler pour mettre de la pression sur les différents ordres de gouvernement et obtenir de l’aide pour leur ami détenu.

Les trois amis parlent à un journaliste.

Des amis de Benjamin Tomlin sont rassemblés pour demander à Ottawa de libérer celui qui est détenu depuis un an à Cuba.

Photo : Radio-Canada

Ami d’enfance de Benjamin Tomlin, Christopher Woolgar, explique que de nombreuses lettres ont été rédigées à l’attention du gouvernement à Ottawa pour demander son extradition.

Je ne laisserais pas un ami sans aide et je penserais que notre gouvernement ferait pareil pour un de ses citoyens.

Christopher Woolgar, ami de Benjamin Tomlin

Pour l’instant, les requêtes envoyées à Ottawa ont reçu des réponses génériques, affirme-t-il.

Procédures irrégulières

Benjamin Tomlin, qui a déjà purgé un an de prison, clame toujours son innocence dans cette affaire. Son avocat Ricardo Alcolado Perez a affirmé à la Presse canadienne que les procédures judiciaires à Cuba ont été truffées d’irrégularités.

Selon lui, son client aurait été piégé dans cette affaire.

Caroline Simpson en entrevue.

Caroline Simpson croit que son frère, Benjamin Tomlin, a été victime d'une arnaque.

Photo : Radio-Canada

Caroline Simpson, la soeur de Benjamin Tomlin, croit elle aussi que son frère est innocent. Elle affirme que lors du procès auquel elle a assisté, la présumée victime n’a pas été en mesure d’identifier Benjamin devant le juge.

Elle s’est retournée vers mon frère et j’étais assise juste derrière lui et j’ai pu voir son visage. Elle a clairement dit qu’elle n’avait jamais vu cet homme-là.

Caroline Simpson, soeur de Benjamin Tomlin

Selon sa soeur, Benjamin est lui aussi convaincu qu’il a été pris dans une arnaque.

Détention difficile

Caroline Simpson s’est rendue à sept reprises à Cuba pour voir son frère. Elle s’inquiète des conditions dans lesquelles il est détenu.

J’ai vraiment senti qu’il était en train de craquer et je suis inquiète, dit-elle avec émotion.

C’est justement pour sortir Benjamin Tomlin de cette situation qu'il croit précaire que Christopher Woolgar continue de déployer tous les efforts nécessaires pour venir en aide à son ami.

Mon ami, ça fait déjà un an qu’il est là dans la misère, je crains pour sa santé et chaque moment compte, donc j’apprécierais que ça se règle plus rapidement.

Christopher Woolgar, ami de Benjamin Tomlin

L’espoir que Benjamin Tomlin soit libéré par les autorités cubaines s’est évanoui cette semaine. Sa demande d’appel à la Cour suprême de Cuba a été rejetée.

Selon ses proches, ses chances de se sortir de cette situation difficile reposent maintenant uniquement entre les mains du gouvernement canadien.

Avec les informations de John Naïs

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

International