•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fusillade au Texas : sept morts et les motifs toujours inconnus

Le tireur a ouvert le feu au hasard sur la route reliant deux villes au sud-ouest du Texas.

Photo : Reuters / Callaghan O'Hare

Radio-Canada

Le bilan de la tuerie de samedi dans deux villes voisines du Texas est passé à sept morts et les autorités n’ont toujours pas identifié le tireur ni les motifs l’ayant mené à ouvrir le feu « au hasard » sur des passants.

Une septième personne a succombé à ses blessures, alourdissant le bilan de cette nouvelle tuerie de masse, la 25e du mois d’août, selon le site web Mass Shooting Tracker.

En point de presse dimanche, le chef du Service de police de la ville d’Odessa, Michael Gerke, indiqué que les autorités n’avaient pas encore de réponse définitive quant aux motifs de l’homme ayant ouvert le feu sur la route à bord d’un camion de la poste volé.

En plus des nombreux morts, 22 personnes ont été blessées, dont un bébé de 17 mois qui a reçu des fragments de balle au visage.

M. Gerke a refusé de donner le nom du tireur, préférant ne pas lui donner ce genre de notoriété.

Greg Abbott est assis à une table de conférence avec d'autres hommes en uniforme.

Le gouverneur du Texas, Greg Abbott (au centre), lors d'un point de presse avec des chefs de police locaux

Photo : Getty Images / Cengiz Yar

Le FBI compte dévoiler le nom du tireur plus tard dans la journée. Des agents ont indiqué à l'Associated Press qu'il s'agirait de Seth Ator, un homme de 36 ans.

Les agents fédéraux ont précisé que l’homme n’avait pas de lien avec des groupes terroristes.

Les forces de l’ordre locales et les agents de l’État ont poursuivi le suspect et l’ont arrêté avant qu’il ne puisse entrer dans un cinéma bondé dans lequel il aurait pu faire encore plus de morts.

Christopher Combs, agent spécial du FBI

Sur Twitter, le président américain Donald Trump a salué le travail des autorités tout en qualifiant le massacre d’une situation très dure et très triste.

En point de presse avec des journalistes, M. Trump a ajouté qu’il était prêt à travailler avec les démocrates et les républicains pour adopter une loi sur les armes à feu dès la reprise des travaux au Congrès.

Avec les informations de Associated Press, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Amériques

International