•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Excursion à Fundy : les conseils d'un expert pour éviter les mauvaises surprises

Des randonneurs marchent dans une forêt.

Des randonneurs marchent en forêt.

Photo : iStock

Radio-Canada

Près de 2 000 personnes empruntent les sentiers de Fundy chaque année afin d'y vivre des aventures en plein air, pour se mettre en forme ou tout simplement afin de profiter des paysages uniques de l'endroit.

Philip Howe, responsable de l'équipe de recherche et de sauvetage, remarque que son groupe doit mener de plus en plus d'opérations de sauvetage dans le parc national Fundy et il est inquiet du manque de préparation de ceux et celles qui s'y aventurent.

Le sentier de Fundy Footpath  s'étend sur 49 kilomètres et le secouriste le qualifie de « robuste » et de « physiquement très demandant ».

« Ce n'est plus seulement les gens locaux qui viennent utiliser le sentier maintenant, ce sont des gens de partout dans le monde » , affirme M. Howe.

Il indique que son équipe reçoit au moins cinq appels par année concernant une situation grave, sans compter les appels aux services d'urgence. Parfois, ils doivent secourir une personne complètement épuisée, ou même transporter un randonneur qui a subi des fractures. 

Bien que les situations varient en termes de difficulté, il n'est jamais facile pour eux de retrouver la personne qui les a contactés dans un sentier éloigné du parc.

Au Parc Fundy, des affiches et des indications sont disponibles tout au long des sentiers pour éviter les déraillements.

Au Parc Fundy, des affiches et des indications sont disponibles tout au long des sentiers pour éviter les déraillements.

Photo : Radio-Canada

Comment bien se préparer

L'une des erreurs principales, c'est de ne pas se préparer à l'avance, indique le secouriste. Pour s'engager dans une activité du genre, il est important de bien prévoir la journée avant de quitter la maison.

Philip Howe conseille aux randonneurs d'utiliser l'application ou le site web AdventureSmart, qui permet de préparer à l'avance un itinéraire spécialement conçu pour les randonneurs.

Ce service indique même tout ce que vous devez savoir lors de votre départ et de votre point d'arrivée.

Vous avez aussi l'occasion d'envoyer un plan de votre trajet à une personne de confiance qui saura vous retrouver s’il vous arrive quelque chose lors de votre périple.

Une carte interactive.

L'application mobile AdventureSmart vous permet de préparer à l'avance votre itinéraire et de l'envoyer à une connaissance avant votre départ.

Photo :  CBC

« Si vous donnez votre itinéraire à quelqu'un et que vous ne les appelez pas à l'heure où vous devez arriver à destination, on saura qu'il s'est passé quelque chose, qu'on doit aller voir pour vous », dit M. Howe.

Il conseille aussi aux gens de se trouver un partenaire de randonnée. Il indique que les gens veulent souvent s'y aventurer seul, pour avoir un moment tranquille, mais que c'est souvent dans ces situations que les randonneurs rencontrent des pépins.

Les choses à avoir dans son sac

L’erreur la plus commune, c’est de ne pas se procurer un bon outil de navigation, pour se retrouver sur les sentiers.

Philip Howe raconte que les gens utilisent leur téléphone comme outil GPS, mais qu'il arrive souvent que le réseau mobile cesse de fonctionner lorsqu’on pénètre dans la forêt. Résultat : les randonneurs ne retrouvent plus leur chemin.

Le secouriste recommande d'utiliser les moyens d'antan, soit la bonne vieille carte papier et une boussole. Si vous ne savez pas lire les directions d'une carte, on vous propose d'acheter un vrai GPS.

Un autre outil essentiel selon lui, c’est un dispositif de signalement qui permet d'émettre de la lumière dans la noirceur afin d'être repéré plus rapidement par les secours. Ces outils spécialisés peuvent aussi être utilisés comme lampe torche.

Une famille en randonnée consulte un téléphone intelligent.

Voici quelques applications qui vous permettront de maximiser votre organisation et d’éviter les déceptions.

Photo : iStock / Kerkez

Et bien entendu,  il faut apporter de l'eau et de la nourriture plus que nécessaire. Philip Howe conseille aux aventuriers de prévoir des rations pour quatre jours, même s'ils ne prévoient partir qu'une seule journée.

Que faire en cas d'urgence lors d'une randonnée

Il raconte que l'année dernière, son équipe a secouru un randonneur qui avait manqué d'eau et n'en avait pas consommé depuis 48 heures.

« On a aussi vu des gens venir faire une randonnée en sandales. Ce n'est vraiment pas une bonne chose à faire, car sans de bonnes chaussures, bien des gens tombent et se fracturent des os », indique-t-il.

Bien se préparer est une étape importante, mais prévoir les incidents aussi, selon le secouriste. Il souligne que le randonneur devrait toujours avoir un moyen de contacter le 911 en cas d’urgence.

Les coureurs de l'ultra marathon Circuit Fundy Utra 2018 ont profité du beau temps pour compléter leur parcours.

Philip Howe considère le sentier de Fundy comme étant «robuste» et «physiquement demandant».

Photo : Radio-Canada

C'est aussi important, durant la sortie en forêt, d’identifier des repères. De cette façon, vous pourrez donner une description plus exhaustive de votre location si vous devez contacter les services d'urgence.

Philip Howe demande aux gens de garder en en mémoire un fait très important: il faut une heure complète aux secouristes, dont le bureau est à Sussex, pour se rendre dans le parc. 

Ensuite, il faut des heures supplémentaires pour localiser la personne blessée et du temps de plus pour la sortir du parc.

Avoir des repères d’itinéraire leur permettra de retrouver les blessés plus rapidement.

Des randonneurs dans le parc de la Gatineau, à l'automne. Sur une affiche, on peut lire : « Restez sur le sentier! »

Lorsqu'on part en randonnée, il est important d'identifier des repères pour ne pas se perdre.

Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Marier

Le Gouvernement du Canada donne aussi une série de conseils aux randonneurs. Par exemple, si on est perdu, il faut cesser de marcher pour s'abriter sous un arbre.

De cette façon, on ne dépense pas plus d'énergie que nécessaire et cela va faciliter la tâche de l’équipe de recherche. 

Bonne randonnée à tous et soyez prudents!

Nouveau-Brunswick

Sports et loisirs