•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le compte du grand patron de Twitter brièvement piraté

Le logo de Twitter

Ce n'est pas la première fois que Twitter reçoit des critiques en ce qui a trait à son temps de réaction.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Agence France-Presse

Le compte Twitter de Jack Dorsey, patron et cofondateur du réseau social, a été brièvement piraté vendredi et affichait des messages insultants ou racistes. Un épisode très embarrassant pour Twitter.

Nous sommes au courant que @jack a été piraté et nous enquêtons sur ce qui s'est passé, a tweeté l'entreprise.

Le compte est maintenant sécurisé, et il n'y a aucun signe que les systèmes de Twitter aient été compromis, a-t-elle ajouté.

Des insultes racistes contre les Noirs et des tweets faisant l'apologie d'Adolf Hitler ont commencé à apparaître peu avant 16 h. Les messages ont été rapidement supprimés en une quinzaine de minutes, mais ils sont restés en ligne assez longtemps pour que la nouvelle fasse le tour de Twitter et qu'elle devienne l'objet de multiples commentaires souvent moqueurs.

Les tweets suspects comportaient plusieurs mots-clics, comme #ChucklingSquad et #ChucklingHela, déjà apparus dans d'autres actes de piratage.

Le compte de la police de Londres avait notamment été piraté en juillet et les mêmes mots-clics étaient apparus dans les tweets malveillants.

La police avait alors attribué l'attaque à un jeune homme, adolescent ou âgé d'une vingtaine d'années, connu sous le pseudonyme de Cal ou @cal086 et qui vivrait aux États-Unis.

Manque de réactivité

Twitter fait l'objet de nombreuses critiques au sujet de sa lenteur à réagir et à éliminer des tweets jugés racistes ou incitant à la violence.

Son manque de réactivité – comme cela a été le cas pour Facebook – au moment de l'opération de désinformation de grande envergure entreprise par des agences russes afin de favoriser l'élection de Donald Trump en 2016 lui a également été reproché.

Le réseau social a multiplié les efforts pour éliminer les tweets dont il estime qu'ils violent la charte des utilisateurs, mais aussi pour effacer, parfois avant qu'ils ne soient en ligne, des comptes semant de la désinformation.

Toutefois, tout le monde n'est pas convaincu. Le fait que le compte de @jack a été piraté n'inspire pas confiance dans la plateforme Twitter, qui plus est peu avant une élection fédérale au Canada, a tweeté la députée conservatrice Michelle Rempel.

Une double protection pour déjouer les pirates

Peu après l'attaque, de très nombreux spécialistes de la cybersécurité ont rappelé que les utilisateurs devaient impérativement utiliser l'authentification à double facteur pour se connecter à leur compte en toute sécurité, c'est-à-dire le classique mot de passe suivi d'un code numérique fourni par une application.

Sans être parfaite, cette protection rend le travail des pirates informatiques bien plus difficile, mais les utilisateurs rechignent souvent à y faire appel parce qu'elle suppose de passer par une étape supplémentaire avant d'accéder au réseau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Réseaux sociaux

Techno