•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CISSS de l'Outaouais retire une promesse faite aux infirmières

L'hôpital de Gatineau en Outaouais. Le service d'urgence est situé dans le bâtiment à droite sur la photo.

L'hôpital de Gatineau en Outaouais. Le service d'urgence est situé dans le bâtiment à droite sur la photo.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Après avoir promis jeudi aux infirmières et infirmières auxiliaires que les heures supplémentaires effectuées pendant la fête du Travail seraient payées à temps double, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais revient vendredi sur sa décision. Le syndicat qui les représente est furieux.

L'octroi de temps supplémentaire à des taux de 200 % ne respecte pas les conventions collectives, selon le CISSS de l'Outaouais.

À titre d'organisme public, le CISSS de l'Outaouais entend se conformer et fera la rémunération du temps supplémentaire au taux convenu dans les conventions, et ce, rétroactivement à ce qui avait été annoncé hier comme mesure exceptionnelle, a indiqué par communiqué l'agente de relations médias Marie-Pier Després, spécifiant qu'aucun autre commentaire ne serait fait par le CISSS.

Plus tôt cette semaine, le Syndicat des professionnelles en soins de l'Outaouais (SPSO) affirmait que les heures supplémentaires obligatoires effectuées dans les établissements du CISSS de l'Outaouais dépassaient l'entendement. Le nombre d'heures supplémentaires payées par le CISSS de l'Outaouais aurait augmenté de 62 % au cours des trois dernières années, affirme le syndicat.

Pour le président par intérim du SPSO, le retrait de cet engagement vient briser la confiance de ses membres envers la direction du CISSS de l'Outaouais.

Ils ont le culot de nous dire qu'eux ne respecteront pas leur engagement, mais qu'ils veulent que nos professionnelles en soins respectent leurs disponibilités. Je n'en reviens pas, c'est irrespectueux, a réagi Patrick Guay, soulignant que cela signifiait un retour à une rémunération des heures supplémentaires à temps et demi.

La mesure annulée visait à pourvoir des quarts non comblés durant la fin de semaine, selon M. Guay.

[Le CISSS] avait fait des promesses en s'assurant que la population allait recevoir des soins durant le congé du long week-end de septembre. Là, on revient sur la décision [...] C'est de l'amateurisme pur et simple, a-t-il dit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !