•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Apprendre de son épuisement professionnel pour aider ses collègues enseignants

Une femme assise dans son salon regarde au loin, une tasse de café en main.

Isabelle Maillet mise sur la méditation et la respiration pour aider les enseignants à surmonter des moments parfois difficiles de leur journée.

Photo : www.enseignanteequilibree.com

Radio-Canada

Une enseignante-ressource du District scolaire francophone Sud a mis sur pied un site web pour la prévention de l'épuisement professionnel.

Isabelle Maillet ne s'en cache plus : il y a trois ans, son médecin lui a annoncé qu'elle souffrait d'un épuisement professionnel. Elle qui pensait recevoir un diagnostic sur une condition physique s'est retrouvée avec un problème encore plus difficile à cerner qu'elle ne le pensait.

Je m'étais dit durant des années que jamais ça n'allait m'arriver à moi

Isabelle Maillet, enseignante-ressource
Une jeune femme se prend la tête dans les mains.

La profession d'enseignant est difficile et Isabelle Maillet veut être là pour aider ses collègues.

Photo : iStock

Pour guérir, elle s'est donné une année de grâce. Elle a consacré son temps à la lecture sur l'épuisement professionnel et a étudié la question pour trouver des façons de s'en sortir et se remettre sur pieds.

J'ai vraiment pris mon temps, une pleine année pour trouver les ressources pour m'aider. Ensuite, j'ai commencé à en parler avec des gens de confiance, indique-t-elle.

En parler a été une étape difficile. Elle a fait face à bien des tabous sur le sujet et a dû trouver les bons mots pour expliquer ce qu'elle vivait. Néanmoins, c'est en s'ouvrant à ses collègues qu'elle a réalisé qu'elles étaient plusieurs à affronter les mêmes démons.

Il y a un genre de tabou associé à l'épuisement professionnel et, aujourd'hui, un de mes objectifs c'est d'enlever ces tabous-là, partage Mme Maillet.

S'arrêter pour mieux comprendre

La profession d'enseignant est connue pour être très exigeante. Isabelle Maillet l'a appris à ses dépens et elle n'est pas la seule.

Selon moi, l'enseignement c'est une vocation. Si tu choisis d'être enseignant, c'est que tu as cœur les élèves, les enfants, l'apprentissage. Mais c'est une profession qui est très exigeante.

Il faut que l'enseignant prenne soin de lui pour pouvoir prendre soin de ses élèves.

Isabelle Maillet, enseignante-ressource

Pour aider les autres enseignants qui, comme elle, traversent des épisodes d'épuisement, elle s'est donné pour mission de créer un site web (Nouvelle fenêtre).

Un homme médite les jambes croisées et les mains jointes dans une classe de yoga.

La pratique d'activités de pleine conscience comme le yoga réduit les symptômes d'anxiété et de dépression.

Photo : iStock / Rawpixel Ltd

Créé il y a un an, elle y ajoute avec le temps différentes ressources pour aider les enseignants à se relever d'un moment difficile. Astuces, conseils, techniques de respiration et présentation de la méditation comme outil sont offerts sur son site Internet.

Pour moi, la respiration et la méditation ont été des outils indispensables. On parle beaucoup de la pleine conscience dans les écoles, je pense que les enseignants aussi ont besoin d'outils, mais pour eux-mêmes, dit-elle.

Elle aimerait offrir sur son site web, dans un avenir prochain, des ateliers. Elle pense même un jour organiser des retraites pour enseignants.

Avec les renseignements de l'émission Michel le samedi

Nouveau-Brunswick

Éducation