•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Zone ferroviaire : les gens d’affaires satisfaits de la nouvelle proposition

La zone ferroviaire de Chicoutimi.

C'est sur ce terrain que le projet serait développé.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le projet de modernisation de la zone ferroviaire au centre-ville de Chicoutimi reçoit un accueil favorable de la communauté d’affaires. Les commerçants de la rue Racine espèrent une revitalisation du secteur depuis un certain temps.

Un amphithéâtre de 4000 places, 125 unités de condos et un tout nouveau stationnement pourraient attirer la clientèle vers le secteur.

La vice-présidente exécutive de la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord, Sandra Rossignol, croit même que le projet pourrait inciter de jeunes professionnels à s’installer au centre-ville.

C'est une demande qui a été faite du milieu. Les jeunes professionnels n'ont pas de place idéale pour demeurer au centre-ville.

Sandra Rossignol, vice-présidente exécutive, Chambre de commerce

Le directeur général du Festival international des rythmes du monde est lui aussi en faveur du projet d'amphithéâtre.

Robert Hakim affirme qu'il ne peut pas programmer d'artistes de grande envergure au Centre Georges-Vézina.

C'est gênant comme aréna dans une ville aussi développée que Saguenay. Quand je regarde ailleurs, à Shawinigan, à Trois-Rivières, à Québec, les nouveaux amphithéâtres qui se construisent partout et nous on est en train de rénover quelque chose qui ne se rénove pas, soutient-il.

Sur la rue Racine, l'idée de rendre le nouveau stationnement à étages payant ne fait toutefois pas l'unanimité, notamment chez les passants qui estiment que se garer au centre-ville devrait demeurer gratuit.

Le stationnement pourrait coûter 1 $ l'heure ou 10 $ la journée, avec un tarif mensuel pour les travailleurs du secteur.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique municipale