•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les castors commencent à se préparer pour l'hiver, et c'est bien visible à Saskatoon 

Un castor se tient sur une rive.

À cette période de l'année, les castors s'aventurent loin des rives de Saskatoon à la recherche de nourriture.

Photo : Hazel Caldwell

Radio-Canada

En préparation pour l’hiver, les castors s’aventurent de plus en plus loin des rives de Saskatoon à la recherche de nourriture, ce qui place ainsi la Ville devant un défi : trouver un bon équilibre entre la protection des arbres et l’instinct de survie de ces rongeurs.

Plusieurs arbres de la rue Spadina Crescent, dans le quartier River Heights, ont fait les frais de l’appétit vorace des castors qui cherchent à accumuler de la graisse en prévision du temps froid.

Une vingtaine de troncs d’arbres et des piles de copeaux témoignent du festin arboricole que se sont offert ces mammifères, mais non sans efforts.

Des troncs d'arbres rongés par des castors.

Les castors ont traversé une route très fréquentée pour se nourrir des arbres du quartier River Heights à Saskatoon.

Photo : Radio-Canada / Dan Zakreski

En effet, ces animaux aquatiques, aux pattes arrière palmées, ont dû traverser une route très fréquentée, ronger des arbres à leur base dans un escarpement, puis retraverser la route en traînant des branches, et enfin regagner l’eau en passant sous une balustrade.

La Ville surveille

L’entomologiste de la Ville de Saskatoon, Jeff Boone, assure d’entrée de jeu que les castors sont libres de se servir. Toutefois, la Ville se réserve le droit d'en protéger certains. Certains arbres des environs sont d’une grande valeur, nous les protégeons et dirigeons les castors vers les zones naturellement boisées.

Pour ce faire, la Ville entoure la base du tronc de fil métallique. Elle surveille aussi les points de regroupement des castors en suivant les arbres abîmés.

Les castors ont aussi laissé des traces au parc Gabriel Dumont, près de l’aréna Archibald, sur la rive près de l’Université de la Saskatchewan et aussi près du  musée d'art moderne Remai .

L'organisme de protection de l'environnement Meewasin Valley Authority (MVA) surveille lui aussi l'augmentation de l’activité des castors, qui s’étend au-delà des limites de la ville ,au sud de la zone de conservation Beaver Creek.

Pour Kenton Lysak, un interprète du MVA, les pertes d'arbres sont naturelles près d’une rivière qui abrite des animaux sauvages.

Cela fait sourire de voir à quel point la ville de Saskatoon est accueillante pour des animaux de différentes espèces , se réjouit-il.

Avec les informations de Dan Zakreski

Saskatchewan

Nature et animaux