•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les secteurs énergétique et agricole propulsent l'économie au 2e trimestre

Un puits de pétrole au milieu d'un champ de canola.

Les secteurs énergétique et agricole ont offert de solides performances au deuxième trimestre, contribuant grandement à la hausse globale du PIB.

Photo : Reuters / Todd Korol

La Presse canadienne

L'économie a dépassé les prévisions en enregistrant une croissance annualisée de 3,7 % au deuxième trimestre, donnant au pays sa plus solide période de trois mois en deux ans, a indiqué vendredi Statistique Canada.

Le produit intérieur brut (PIB) a opéré un solide redressement pour une économie qui émergeait de sa plus faible croissance pendant deux trimestres consécutifs depuis 2015.

L'économie a profité d'un solide rebond généralisé du côté des exportations de biens au deuxième trimestre – mené par une robuste hausse des produits énergétiques, des produits agricoles et de la pêche, des minerais non métalliques ainsi que des aéronefs et des moteurs et pièces d'aéronefs.

La progression du PIB a aussi été appuyée par une baisse de 1 % des volumes d'importations, comparativement à une augmentation de 2,1 % au deuxième trimestre.

Les experts s'attendaient à un modeste rebond pour le Canada après la faible croissance du premier trimestre, qui a été révisée à la hausse à 0,5 %.

Les économistes misaient sur une croissance annualisée de 3 % pour le deuxième trimestre, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

Plus tôt cet été, la Banque du Canada a prédit que le redressement du deuxième trimestre se traduirait par une croissance de 2,3 %.

Mensuellement, l'économie avait crû de 0,2 %, enregistrant un quatrième mois de suite de croissance, a indiqué Statistique Canada.

Indicateurs économiques

Économie