•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec autorise de nouvelles digues à Pointe-Calumet et Deux-Montagnes

Denis Martin, en entrevue à Radio-Canada.

Le maire de Deux-Montagnes, Denis Martin, presse Ottawa de donner son aval au projet.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Après l’avoir fait pour Sainte-Marthe-sur-le-Lac, le gouvernement du Québec autorise les municipalités de Pointe-Calumet et de Deux-Montagnes, dans les Laurentides, à rehausser et à consolider des digues qui ont été endommagées par les crues du printemps dernier.

Québec a d’ailleurs pris la décision de prioriser ce projet conjoint des trois municipalités dans le cadre du Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophe (FAAC) d’Infrastructure Canada.

Il a conséquemment invité les municipalités à déposer leur projet au gouvernement fédéral « dans les meilleurs délais ».

La décision du gouvernement Legault signifie qu’il est disposé à assumer 40 % des coûts du projet, mais Ottawa doit encore approuver sa participation, qui serait également de 40 %. La dernière tranche de 20 % devra être assumée par les municipalités.

En entrevue à Radio-Canada, le maire de Deux-Montagnes, Denis Martin, dit espérer que le feu vert du gouvernement fédéral viendra rapidement, pour éviter que le déclenchement des élections, prévu au plus tard à la mi-septembre, n’entraîne un report du projet.

Il importe que les travaux soient réalisés rapidement, de manière à ce que les digues soient en place dès le printemps prochain.

Pour l'instant, le fédéral devrait nous faire nos confirmations, on l’espère, d’ici mardi. On est à compléter les derniers détails avec eux pour s’assurer qu’il n’y ait pas un os, a-t-il expliqué.

Les travaux reprendront à Sainte-Marthe

À Sainte-Marthe-sur-le-Lac, la mairesse Sonia Paulus a assuré que les travaux de renforcement de la digue allaient reprendre dans les prochains jours, à la suite [d'une] interruption [...] provoquée par certains résidents riverains qui empêchent l’entrepreneur d’accéder à la digue étant insatisfaits de la hauteur du nouvel ouvrage.

La Ville n’hésitera pas à utiliser tous les recours à sa disposition afin de protéger la population, a insisté la mairesse Paulus.

Avec les informations de Pascal Robidas

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique