•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveaux labos et nouvelle serre à l'Université Bishop's

Deux étudiants travaillent dans un nouveau laboratoire de l'Université Bishop's.

Les nouveaux laboratoires sont plus modernes et plus sécuritaires pour les étudiants.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Fauteux

Radio-Canada

De nouvelles installations au Département de sciences naturelles de l'Université Bishop's ont été inaugurées vendredi.

Le projet, lancé en janvier 2018, est évalué à 9,3 millions de dollars. Il comprend de nouveaux laboratoires de chimie, une nouvelle serre, des aires d'étude et la sécurité a été renforcée.

Kerry Hull, la vice-doyenne par intérim des arts et sciences à l'Université Bishop's, rappelle que le bâtiment Johnson était vieux et que la modernisation des locaux était nécessaire. Les laboratoires n'étaient plus sécuritaires et la serre était petite et difficile à utiliser.

Pour faire de la science, il faut avoir des installations modernes. La science, ça change tout le temps.

Kerry Hull, vice-doyenne par intérim des arts et sciences à l'Université Bishop's

La serre a donc été rénovée et grâce à ses plafonds de 4,5 mètres, il est possible d'y cultiver plusieurs espèces, dont le houblon qui est utilisé dans le programme en sciences brassicoles. La serre, située sur le toit de l'édifice Johnson's, a été conçue pour répondre à des objectifs de développement durable. Des rideaux opaques ont été installés afin de réduire la pollution lumineuse. Aucun pesticide ni insecticide y sont utilisés et tous les fertilisants sont biologiques.

La serre sur le toit du pavillon Johnson.

Grâce à d'importants investissements, la serre sur le toit du pavillon Johnson a été revampée.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Fauteux

L'intérieur de la serre.

Le houblon utilisé par les étudiants en sciences brassicoles est cultivé dans la serre de l'Université Bishop's

Photo : Radio-Canada

Geneviève Levasseur, technicienne de laboratoire en biologie et en biochimie à l'université, a participé à la conception des nouveaux locaux.Elle souligne que la période d'adaptation aux nouvelles installations se poursuit. Par exemple, cet été la serre a été aux prises avec des problèmes de pucerons. Un défi qui s'est avéré une occasion d'apprentissage pour les étudiants, qui apprécient se pencher sur des problèmes concrets.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Enseignement universitaire