•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 questions pour comprendre le nouveau wi-fi 6

Illustration du logo wi-fi.

Le wi-fi 6 sera particulièrement utile dans les situations où plusieurs personnes font un usage intensif d’Internet.

Photo : getty images/istockphoto / Tuadesk

Nicholas De Rosa

Bien des appareils électroniques sortis cette année, comme le Galaxy S10 de Samsung et plusieurs ordinateurs portables haut de gamme, sont compatibles avec le wi-fi 6. Au-delà des améliorations évidentes des vitesses de connexion, à quoi sert ce wi-fi nouvelle génération, et comment améliorera-t-il la navigation web nos appareils? Voici quelques réponses.

Pourquoi l’appelle-t-on wi-fi 6?

Le wi-fi 6 est la sixième norme utilisable dans les réseaux Internet sans fil. Chaque nouvelle norme wi-fi depuis 1999 propose des améliorations sur celle qui la précédait, tant sur le plan de la vitesse que sur ceux de la qualité de la connexion et du nombre de connexions simultanées possibles. 

Les normes wi-fi n’étaient pas numérotées de manière aussi simple et intuitive jusqu’à ce que le wi-fi 5 fasse son apparition en 2014, année lors de laquelle les noms des anciennes normes wi-fi ont été rétroactivement changés (wi-fi 1, wi-fi 2, etc.). 

C’est la Wi-Fi Alliance, le consortium qui possède la marque Wi-Fi, qui décide de ces normes.

Voici les termes techniques de chacune des générations de wi-fi :

  • Wi-fi 1 : 802.11b (1999)

  • Wi-fi 2 : 802.11a (1999)

  • Wi-fi 3 : 802.11g (2003)

  • Wi-fi 4 : 802.11n (2009)

  • Wi-fi 5 : 802.11ac (2014)

  • Wi-fi 6 : 802.11ax (2019)

Est-ce vraiment plus rapide?

En un mot, oui. 

Sa vitesse théorique maximale de transfert de données est d’environ 9,6 Gb/s (gigabits par seconde), soit près de trois fois plus rapide que la vitesse théorique maximale du wi-fi 5 (3,5 Gb/s). 

Vous risquez fort probablement de ne jamais atteindre ces vitesses théoriques maximales, puisque la vitesse de téléchargement moyenne au Canada est de 86 Mb/s (mégabits par seconde). Considérant qu’un gigabit équivaut à 1000 mégabits, ces changements ne devraient pas être perceptibles pour l’individu moyen.

À quoi ça sert alors?

Il servira principalement à améliorer la vitesse de connexion dans des zones plus denses, comme dans un aéroport, où des milliers de personnes sont connectées au même réseau wi-fi en même temps. Le fabricant de microprocesseurs Intel affirme que le wi-fi 6 sera quatre fois plus rapide que le wi-fi 5 dans de telles situations.

Avec la croissance fulgurante de l’Internet des objets et l’augmentation incessante du nombre d’appareils connectés au même réseau domestique, le wi-fi 6 servira aussi à avoir une meilleure vitesse et une meilleure qualité de connexion à la maison.

Il sera particulièrement utile dans les situations où plusieurs personnes font un usage intensif d’Internet, par exemple en regardant des vidéos en diffusion continue.

Plusieurs spécialistes estiment que le foyer moyen contiendra 50 appareils connectés (Nouvelle fenêtre) dans les 5 prochaines années. C’est une quantité d’appareils qui surchargerait le routeur moyen d’aujourd’hui.

Des Samsung Galaxy Note 10 exposés. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les récents téléphones S10 et Note 10 (vu sur la photo) de Samsung sont compatibles avec le wi-fi 6.

Photo : getty images for samsung / Bryan Bedder

Comment parvient-il à être plus rapide?

En gros, il communique de manière plus efficace avec plusieurs appareils en même temps que les précédentes générations de wi-fi.

Les anciennes technologies wi-fi étaient seulement capables de transmettre des données à un appareil à la fois, elles communiquaient donc avec chaque appareil connecté à un réseau à tour de rôle.

C’est quelque chose qui a changé avec l’arrivée de la technologie MIMO (entrées multiples, sorties multiples) ces dernières années. Celle-ci peut transmettre des données à quatre appareils à la fois. Le wi-fi 6 améliore cette technologie pour qu’elle puisse communiquer avec huit appareils en même temps.

Sera-t-il plus sécuritaire?

Oui, il sera plus sécuritaire par défaut, mais cela ne veut pas dire que les anciennes normes wi-fi ne peuvent pas également bénéficier de ce même niveau de sécurité.

C’est que, pour obtenir une certification wi-fi 6 de la Wi-Fi Alliance, un appareil doit avoir le protocole de sécurité WPA3, qui a vu le jour en 2018. C’est le plus récent mécanisme servant à sécuriser les réseaux sans fil, et il rend plus difficile leur piratage.

Le protocole de sécurité WPA3 est présent dans plusieurs des routeurs et appareils actuels, mais demeure optionnel.

Quand est-ce que je pourrai me servir du wi-fi 6?

Quelques routeurs certifiés wi-fi 6 ont déjà commencé à faire leur apparition sur le marché, et un déploiement plus important de la technologie est prévu pour la fin de l’année. 

Pour que le wi-fi 6 fonctionne, par contre, il vous faudra des appareils compatibles. La compatibilité wi-fi 6 doit nécessairement être intégrée dans le matériel informatique, c’est-à-dire qu’il est impossible de l’avoir simplement en effectuant une mise à jour. Profiter du wi-fi 6 passe donc obligatoirement par l’achat de nouveaux appareils.

Il faudra quelque temps avant que tous les nouveaux objets connectés qui font leur entrée sur le marché soient compatibles avec cette nouvelle norme d’Internet sans fil. On peut estimer de façon réaliste que l’individu moyen, au Canada, ne sera pas connecté à cet Internet supérieur avant 2021 ou 2022.

Avec les informations de The Verge, Wired, et Pocket Lint

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Internet

Techno