•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Épidémie de suicides : la Première Nation de God's Lake déclare l’état d’urgence

Un jeune est assis sur une structure en ciment.

Manitoba Keewatinowi Okimakanak offre une équipe mobile d’intervention d’urgence à la Première Nation de God's Lake pour l'aider à combattre la crise de santé mentale.

Photo : Radio-Canada / Rick Bremness

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Première Nation de God’s Lake, située à 550 kilomètres au nord-est de Winnipeg, déclare l’état d’urgence après 4 suicides et 22 tentatives de suicide au cours de l'été.

Tous les jours, le personnel de la santé [local] fait face à des problèmes [de santé mentale et de dépendance] et il a ont besoin d’aide immédiatement, explique dans un courriel envoyé aux médias jeudi, le chef de la Première Nation, Gilbert Andrews.

Le regroupement des Premières Nations du nord du Manitoba, Manitoba Keewatinowi Okimakanak (MKO), explique que cette communauté est victime d'une crise de dépendance à la métamphétamine, à d’autres drogues, ainsi qu'à l’alcool.

On demande au gouvernement fédéral d’assurer à la communauté de God’s Lake qu'elle recevra les ressources nécessaires pour gérer cette crise, notamment des thérapeutes qualifiés.

Une citation de :Garrison Settee, grand chef de MKO

MKO dit offrir une équipe mobile d’intervention d’urgence à la communauté de God's Lake pour l'aider à combattre la crise.

Le chef de la Première Nation de God’s Lake prévoit de rassembler la communauté la semaine prochaine pour discuter de ce problème et définir un plan d’action.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !