•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trump lance un commandement militaire de l'espace

Le président Donald Trump à l'extérieur de la Maison-Blanche.

Donald Trump après avoir annoncé la création d'un commandement militaire américain de l'espace.

Photo : The Associated Press / Evan Vucci

Agence France-Presse

Donald Trump a annoncé jeudi le lancement d'un commandement militaire américain de l'espace, qui sera chargé d'assurer la domination des États-Unis, menacée par la Chine et la Russie, sur ce nouveau terrain de guerre.

C'est un moment historique, un jour historique, qui reconnaît que l'espace est au centre de la sécurité nationale et de la défense de l'Amérique, a affirmé le président américain lors d'une cérémonie à Washington.

Le Commandement spatial s'assurera que la domination américaine dans l'espace ne soit jamais menacée.

Donald Trump

Pour le président américain, il s'agit de combattre les ennemis des États-Unis qui s'attaquent aux satellites américains qui sont si importants pour les opérations sur les terrains de guerre et pour notre style de vie chez nous.

Ce nouveau commandement supervisera l'espace, les satellites et les aéronefs de haute altitude, comme un terrain de combat, et sera l'équivalent du Centcom, chargé des opérations militaires américaines au Moyen-Orient.

Le drapeau du Commandement militaire américain de l'espace.

Le président américain concrétise son idée d'une « Force de l'espace ».

Photo : Reuters / Kevin Lamarque

Après le Commandement spatial, M. Trump a annoncé la prochaine création d'une Force de l'espace qui deviendra une sixième branche de l'armée américaine, aux côtés de l'armée de terre, de la marine, de l'armée de l'air, du Corps des marines et de celui des garde-côtes.

Il avait mis de l'avant l'idée de cette force en 2018, alors que les opérations dans l'espace dépendent depuis les années 1950 de l'armée de l'air.

Le général John Raymond, le chef de ce nouveau commandement militaire, a affirmé que les adversaires de l'Amérique étaient déjà concentrés sur la façon d'utiliser l'espace dans une situation de conflit.

Nous sommes les meilleurs du monde dans l'espace aujourd'hui, mais notre niveau de supériorité se réduit. Nous voulons avancer vite et rester en tête.

Le général John Raymond, qui dirigera le Commandement spatial

Les menaces vont du brouillage des communications et des satellites GPS à la frappe d'un missile sol-air contre un satellite comme l'a fait la Chine en 2007, a affirmé ce général de l'armée de l'air.

Le Commandement spatial travaillera avec les alliés traditionnels de Washington : le groupe des Five Eyes, qui réunit les services de renseignement américain, néo-zélandais, britannique, canadien et australien, ainsi qu'avec l'Allemagne, le Japon et la France, qui a déjà annoncé la création prochaine d'un commandement consacré à l'espace.

Historiquement, nous n'avions pas besoin d'alliés dans l'espace, qui était un domaine secondaire. C'est devenu très important aujourd'hui.

Le général John Raymond

L'espace ne sera pas notre talon d'Achille, a ajouté Steve Kitay, ministre adjoint de la Défense chargé des affaires spatiales.

Interrogé sur d'éventuelles recherches d'une vie extra-terrestre, M. Kitay a précisé que le Commandement spatial et la Force de l'espace se concentreraient sur la vie sur Terre.

M. Trump s'était attribué en mars 2018 l'idée de cette Force spatiale, mais la Chambre des représentants avait voté un an plus tôt un texte prévoyant la création d'un Corps de l'Espace.

Le ministre de la Défense de l'époque, Jim Mattis, s'y était opposé publiquement, jugeant une sixième branche militaire trop onéreuse et inutile. La chef de l'armée de l'air, Heather Wilson, avait également fait part de son opposition à cette idée.

En outre, la future Force de l'espace risque de se heurter à l'opposition du Congrès, qui doit approuver son financement, estimé à 8 milliards de dollars par la Maison-Blanche.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique américaine

International