•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le East Coast Pro Tour à Sept-Îles, du golf de haut niveau, malgré la pluie

Un bâton près d'une balle de golf

Des golfeurs professionnels participent au East Coast Pro Tour à Sept-Îles, pendant trois jours.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Radio-Canada

Le coup d’envoi officiel du East Coast Pro Tour a été donné jeudi matin au Club de golf Sainte-Marguerite de Sept-Îles. Huit duos de joueurs professionnels s’affrontent jusqu'à vendredi après-midi.

Un premier chapitre de la compétition s'est d'abord tenu à Bromont et deux autres concluront le tournoi à Montréal.

Réunissant certains des plus grands joueurs de l'Est du pays, le tournoi de golf en est à sa première année sur la Côte-Nord. Toutefois, le Club de golf Sainte-Marguerite avait aussi été l'hôte du prestigieux Circuit Canada Pro Tour, l'an dernier.

Jeudi matin, malgré la pluie, les golfeurs ont pris d'assaut les verts dès 7 h. Après une pause pour laisser passer le plus gros des averses, ils ont continué à jouer quelques trous en après-midi.

Un autre participant l'observe appuyé sur un bâton.

Un participant s'apprête à frapper la balle.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Pour le golfeur professionnel et directeur général du Club de golf Sainte-Marguerite, Jean-Pierre Morin, cet événement est l'occasion de raviver la passion pour le golf.

De plus en plus de terrains de golf, un peu partout au Québec, ferment leurs portes faute de membres.

Le club de Sainte-Marguerite comptait entre 400 et 500 membres dans les années 1970. Aujourd'hui, il n'en compte plus que la moitié de ce nombre.

C'était reconnu beaucoup comme un sport pour les gens aisés, maintenant c'est plus familial. On va espérer que les petites familles recommencent à jouer au golf.

Jean-Pierre Morin, directeur général du Club de golf Sainte-Marguerite de Sept-Îles
Jean-Pierre Morin en entrevue

Jean-Pierre Morin

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Selon Jean-Pierre Morin, le tournoi de l'été dernier a stimulé la relève dans la région. Cette année, le nombre d'inscriptions au club a presque doublé.

Le golfeur se penche pour observer la trajectoire de sa balle sur le vert.

Les golfeurs comme celui-ci participent au tournoi dans l'espoir de se dépasser.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Je pense que le golf est à se démocratiser, indique pour sa part, Kevin Fortin-Simard, un golfeur professionnel qui participe au tournoi. Je pense que c'est encore dans les vieux mythes que c'est peu abordable et pas accessible. Il y a de plus en plus de clubs qui ouvrent leurs portes. Ça évolue tranquillement comme toute chose, et puis de plus en plus tout le monde a sa place.

Kevin Fortin-Simard accorde une entrevue près d'une voiturette de golf.

Le golfeur Kevin Fortin-Simard

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

La communauté innue de Uashat mak Mani-Utenam et la Ville de Sept-Îles sont partenaires de l'événement.

Avec les informations de Nicolas Lachapelle

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Golf