•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Changement de vocation au Centre Cloutier-du Rivage: Sonia Lebel parle d’une évolution

Sonia Lebel parle aux journalistes.

La ministre de la Justice du Québec et députée de Champlain, Sonia Lebel.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La députée de Champlain et ministre de la Justice, Sonia Lebel, se réjouit de la création d’une nouvelle clinique interdisciplinaire dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, qui remplacera l’urgence du Centre Cloutier-du Rivage.

Pour elle, il s’agit d’une évolution qui correspond davantage aux besoins du milieu.

On va se parler franchement, c’est une urgence en titre seulement depuis plus de dix ans. Ce qu’il reçoit, cet hôpital-là, ce sont des gens qui arrivent à pied, a-t-elle commenté à l’émission Facteur matinal jeudi matin.

Sonia Lebel souligne qu’il n’y avait aucune ambulance qui se rendait au centre Cloutier du-Rivage depuis plusieurs années déjà.

Une urgence, c’est un endroit qui reçoit des cas lourds par ambulance et ce n’est pas ça depuis dix ans à Cloutier du-Rivage.

Sonia Lebel, députée de Champlain et ministre de la Justice

Dans la nouvelle structure, les infirmières cliniciennes et infirmières praticiennes spécialisées (IPS) accueilleront dorénavant les patients, sous la supervision d’un médecin. Pour la députée de Champlain, ce nouveau service sera mieux adapté aux réalités de cet endroit.

À ceux qui estiment que l’urgence était un facteur rassurant pour une population qui se fait vieillissante dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, Sonia Lebel affirme le contraire.

Une population vieillissante, ça a besoin d’un encadrement, ça a besoin d’un suivi, ça n’a pas besoin d’être reçu par un professionnel rapidement qu’il ne le connaît pas, dit-elle.

La députée réitère l’importance des services adaptés aux réalités des citoyens du secteur et défend les orientations de la ministre Danielle McCann qui mise sur les services de proximité

On va faire des annonces en temps et lieu, souligne-t-elle. Dans quelques années, la population va vous le dire, ça va être amélioré.

Pierre-Michel Auger déçu

L’ex-député de Champlain pour le parti libéral du Québec, Pierre-Michel Auger s'est dit pour sa part extrêmement déçu de la fermeture définitive de l’urgence du Centre Cloutier-du-Rivage.

Cette décision représente, selon lui, une grande perte pour une population qui, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, est en grande partie défavorisée et vieillissante. L’urgence était pour eux, dit-il, un gage de sécurité appréciable.

Pierre Michel Auger debout dans une salle de conférence

L'ex-député de Champlain, Pierre Michel Auger.

Photo : Radio-Canada

En entrevue jeudi matin à l’émission Facteur matinal, Pierre-Michel Auger a rappelé qu’il avait lutté avec énergie, entre 2014 et 2018, pour éviter ce scénario et conserver l’urgence.

Pour moi, c’est une triste nouvelle. C’est un scénario qui avait déjà été dans l’air, rappelle-t-il.

On revient, à ce qu’on pourrait dire, à un gros CLSC. Je pense que c’est une perte majeure pour le secteur Cap-de-la-Madeleine.

Pierre-Michel Auger, ex-député de Champlain

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !