•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des nouveaux arrivants francophones et des Franco-Manitobaines s’expriment à travers l’art

Photomontage de 11 personnes.

L’œuvre finale de Veronica Mockler qui met en vedette les 11 participants sera présentée le 28 septembre prochain à la Maison des artistes visuels francophones.

Photo : Facebook Centre Turbine et La Maison des artistes visuels

Radio-Canada

Quatre Franco-Manitobaines et sept nouveaux arrivants à Winnipeg ont participé à quatre ateliers artistiques, préparés par l'organisme Pluri-elles et le Centre Turbine de Montréal, dans le but d’interagir entre eux et d’apprendre des informations au sujet des différentes cultures de la communauté francophone.

L’objectif, c’est [.. ] de permettre aux gens d'apprendre [des choses] sur eux-mêmes et aussi sur les autres membres de la communauté, explique la conseillère de Pluri-elles, Danica Audette.

Les quatre ateliers sont dirigés par l’artiste québécoise Veronica Mockler et le pédagogue en arts Yves Amyot. Ils sont venus du Centre Turbine, un organisme qui offre des ateliers d'arts actuels entre différentes communautés.

Étant artiste, Veronica Mockler se charge d’encourager les participants à s’exprimer et à interagir entre eux à travers les vidéos, des performances artistiques et l’histoire orale.

Mon travail, c’est de venir pointer certains éléments pour en faire ressortir la perspective de ces gens, affirme Veronica Mockler.

Durant ces ateliers, les participants ont eu la chance de se découvrir entre eux et de découvrir la culture franco-manitobaine, la culture francophone de différents pays et de se créer des liens.

Pour sa part, Yves Amyot se charge de conceptualiser ces ateliers en fonction des participants, tout en respectant l’artiste. Il sert aussi de médiateur entre les participants et l'artiste pour faciliter la communication durant les ateliers. Il veut aider l’artiste et aider les participants.

À la fin des quatre ateliers, Veronica Mockler utilisera toute sa collecte pour en faire une oeuvre d'art audiovisuel qui a pour sujet principal les participants.

Ça va être une récapitulation de tout le matériel vidéo et sonore qu’on aura amassé durant les quatre ateliers, là, ajoute-t-elle.

Veronica Mockler se veut une artiste engagée. Elle s'est lancée dans cette aventure pour prêter une voix aux différentes communautés.

C’est de tendre la main à cette communauté pour qu’elle nous apprenne, ce n'est pas à nous de leur faire apprendre quelque chose, mais bien d’apprendre de la communauté avec qui on collabore.

Veronica Mockler, artiste

L’œuvre finale de Veronica Mockler sera présentée le 5 décembre prochain à la Maison des artistes visuels francophones.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !