•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les cas de rougeole ont triplé dans le monde

Une jeune fille au lit présente les symptômes de la rougeole.

Une jeune fille au lit présente les symptômes de la rougeole.

Photo : iStock

Reuters

Le nombre de cas de rougeole, une maladie potentiellement mortelle ou invalidante pour les enfants, mais évitable grâce à la vaccination, est en hausse dans toutes les régions du monde à l'exception des Amériques, a déploré jeudi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Selon Kate O'Brien, directrice du département immunisation et vaccins à l'OMS, cette augmentation est imputable à un faible accès aux soins et aux fausses informations qui circulent sur les vaccins.

Nous reculons, nous sommes sur la mauvaise voie, a déclaré Kate O'Brien, lors d'une conférence de presse.

Nous constatons une tendance préoccupante dans toutes les régions du monde à l'exception de la région des Amériques, qui a enregistré un léger recul.

Kate O'Brien, directrice du département immunisation et vaccins à l'Organisation mondiale de la santé

Le nombre de cas recensés de janvier à juillet 2019 représente près de trois fois celui de la même période de 2018.

Près de 365 000 cas ont été recensés depuis le début de l'année, le plus haut total depuis 2006, même s'ils ne constituent qu'une petite partie des quelque 6,7 millions de cas présumés dans le monde.

La rougeole a entraîné 109 000 décès dans le monde en 2017, selon les données disponibles les plus récentes.

Les plus sévères épidémies ont eu lieu en République démocratique du Congo (155 460 cas), à Madagascar (127 454 cas) et en Ukraine (54 246).

Outre l'Ukraine, l'Europe en général a cédé du terrain puisque la maladie n'est plus considérée comme « éliminée » dans quatre pays - l'Albanie, la Grèce, la République tchèque et le Royaume-Uni.

Dans les 53 pays d'Europe, 90 000 cas de rougeole ont été enregistrés au cours du premier semestre 2019, soit davantage que le total de l'année 2018.

Le virus se répand parmi les enfants en âge d'être scolarisés qui n'ont pas été vaccinés, relèvent les experts de l'OMS.

La confiance dans la vaccination, toujours forte dans les pays pauvres, est en baisse dans les pays plus riches où le scepticisme quant à leur efficacité et la méfiance quant à leurs effets secondaires a provoqué un retour de certaines maladies.

International