•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lac-Mégantic : Transports Canada annonce le déplacement des activités ferroviaires

Des wagons sont encore stationnés à Nantes, tout près de Lac-Mégantic.

Des wagons sont encore stationnés à Nantes, tout près de Lac-Mégantic.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le ministre fédéral des Transports annonce que les activités ferroviaires de Nantes et de Frontenac seront déplacées vers le parc industriel de Lac-Mégantic.

Par voie de communiqué, le ministre Garneau a annoncé le déplacement de la gare d’entreposage et de triage des wagons, ce qui permettra aux convois d'éviter d’emprunter la pente abrupte où s’est produit le déraillement de 2013.

Ces changements font partie du projet global de voie de contournement, qui avait été annoncé en mai 2018. Cependant, l'annonce initiale excluait la construction d'une nouvelle gare. Ottawa avait toutefois montré une ouverture en décembre de la même année, à la suite de discussions entre Transports Canada et les maires des municipalités concernées.

L'ensemble des travaux doit s'amorcer en 2020 pour se terminer en 2022. Les aménagements nécessaires seront financés à 60 % par le gouvernement fédéral et 40 % par le provincial.

Demande de longue date

Ce déplacement des activités ferroviaires est une demande de longue date des citoyens de Lac-Mégantic. Robert Bellefleur, de la Coalition, se demande pourquoi le gouvernement a tant tardé à aller de l’avant avec ce projet.

La principale cause de la tragédie était directement en lien avec des opérations de triage effectuées par une compagnie en haut des pentes de Nantes et de Vachon. Cela a pris six ans et demi au gouvernement avant qu’on annonce quelque chose, déplore-t-il.

Cela aurait dû être la première mesure mise en place il y a six ans et demi.

Robert Bellefleur, porte-parole de la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire

Une annonce électoraliste?

Le scrutin fédéral approchant à grands pas, Robert Bellefleur se demande si le projet n’est pas qu'une promesse qui ne sera réalisée qu’en cas de continuité des libéraux au pouvoir, d'autant plus que la construction de la voie de contournement n'est prévue qu'après les élections.

Je trouve dommage, encore une fois, qu’on retarde des décisions pour profiter de la période électorale, pour annoncer des projets qui auraient dû normalement être mis de l’avant beaucoup plus précocement. La tragédie de Lac-Mégantic est arrivée en 2013, nous sommes en 2019 et nous n’avons toujours pas l’impression, ici, d’être en sécurité.

Ce type d’engagement là aurait dû être pris non pas à la fin d’un mandat d’un gouvernement, mais dès son début. Cela nous met encore à la merci d’un changement de gouvernement, de ministre et de date pour la réalisation de ce projet-là.

Robert Bellefleur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Prévention et sécurité