•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa octroie 7,5 M$ pour l’étude de faisabilité de QcRail

Une courbe d'un chemin de fer se prolonge au loin.

Une nouvelle liaison ferroviaire pourrait être aménagée entre Baie-Comeau et Dolbeau-Mistassini.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Radio-Canada

Le ministre des Transports fédéral, Marc Garneau, a annoncé mercredi un investissement de près de 7,5 millions de dollars pour l’étude de faisabilité du projet QcRail. Ce projet permettrait de construire un lien entre le terminal ferroviaire et maritime de Baie-Comeau et Dolbeau-Mistassini, au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Le coût du prolongement de 370 km du chemin de fer est évalué à 1,6 milliard de dollars par les promoteurs d’ID Manicouagan.

La somme investie par le fédéral est équivalente au financement fourni par Québec pour le chemin de fer, dans le premier budget du gouvernement Legault, ce qui porte le total de l'étude à près 15 millions de dollars.

Il y a beaucoup de potentiel avec QcRail. […] la province met la moitié de l'argent dans cette étude de faisabilité et nous, on met l'autre moitié.

Marc Garneau, ministre des Transports du Canada

Le prolongement permettrait entre autres aux entreprises d’avoir accès à un port de mer en eau profonde et d'accéder ainsi aux marchés outre-mer pour l’exportation de divers produits.

Ça nous permet de passer à une nouvelle étape qui va être décisive, je crois, puis ça nous permet de confirmer à tout le monde que les deux paliers de gouvernement sont avec nous et nous supportent, explique le préfet de la MRC de la Manicouagan et président d'ID Manicouagan, Marcel Furlong.

Selon le gouvernement fédéral, l’étude de faisabilité créera 105 emplois directs et indirects.

D’après les informations de Nicolas Lachapelle

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !