•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Découvrez la plus grande murale au Canada

Des papillons décorent un mur multicolore.

La communauté a participé à la réalisation de cette murale gigantesque.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Radio-Canada

Une nouvelle murale de 6875 mètres carrés peinte sur un ancien hôpital de Sudbury, en Ontario, est maintenant la plus grande du pays.


Un projet d’envergure

Plus de 3250 litres de peinture multicolore recouvrent maintenant la superficie des 6875 mètres carrés.

L'estimation du coût total du projet est de 40 000 $ à 50 000 $, selon le cofondateur du festival d'art urbain Up Here, Christian Pelletier.


Un homme avec une grosse barbe qui porte une veste fluorescente et une casquette noire.

L'artiste visuel Kelly Graval (RISK) se dit content de pouvoir laisser sa marque sur un édifice dont l'histoire est aussi riche.

Photo : Radio-Canada

L’œuvre d’un artiste américain

La murale a été conçue et réalisée par le graffeur de Los Angeles RISK.

En plus de l’équipe de cinq professionnels, le projet a mobilisé plus d’une vingtaine de bénévoles.

En moins de deux semaines, ils ont cumulé plus de 1500 heures de travail, selon la chargée de projet et cofondatrice du festival, Maggie Frampton.


Des papillons sont peints sur un mur de l'édifice.

Les papillons sont parmi les dernières touches qui ont été ajoutées à la murale.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Une histoire de transformation

Le projet a suscité une certaine controverse dans la municipalité nord-ontarienne.

Je pensais que ça allait être plus controversé que ça, pour être honnête, affirme M. Pelletier. Je m’attendais à ce qu’il ait des gens qui aiment ou qui n’aiment pas, mais on a vraiment vu une transition dans l’opinion publique lors de la dernière semaine, lorsque les gens ont commencé à voir les petits détails.

La murale, parsemée de papillons, explore le thème de la métamorphose, dit-il.


Les murs d'un ancien hôpital sont recouverts de couleurs vibrantes.

Le terrain à l’arrière de l’immeuble était particulièrement difficile d’accès par grue, selon le responsable du projet.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Défier le vertige

Le point le plus élevé du bâtiment se trouve à près de 50 mètres du sol.

Pour l'atteindre, l’équipe s’est servie de trois grues : une de 41 mètres, une de 38 mètres et une de 18 mètres.


Certains murs de l'édifice ne sont pas recouverts de peinture multicolore.

La murale à l'arrière de l’ancien hôpital, qui fait face au lac Ramsey, n’a pas été terminée.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Victimes de vol à trois reprises

Les organisateurs espéraient recouvrir les 7500 mètres carrés du bâtiment, mais le projet a été retardé en partie en raison d’une série de vols.

En tout, plus de 5000 $ d’équipement a été dérobé du conteneur d’expédition alors qu’il était verrouillé, raconte M. Pelletier.


Les fenêtres brisées de l'édifice sont aussi recouvertes de peinture.

Réalisée sur un immeuble destiné à être démoli, la murale est un projet d’art délibérément éphémère.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Un ancien hôpital

L’immeuble, construit à la fin des années 1940, était anciennement l’Hôpital Saint-Joseph de Sudbury.

Toutefois, il a été désaffecté dans les années 2000 à la suite d'une décision du gouvernement provincial qui voulait regrouper les trois hôpitaux de la ville en un nouvel établissement.

Une société de promotion immobilière, Panoramic Properties, a acheté la propriété en 2010 dans le but de bâtir un immeuble en copropriété.

La société n’a pas précisé quand l’ancien hôpital serait démoli.

Des fleurs devant l'édifice.

Des milliers de Sudburois passeront en face de la murale tous les jours en conduisant sur la rue Paris, une des artères principales de la municipalité.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Art urbain

Arts