•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario porte la cause de la taxe carbone en Cour suprême

Une colonne de fumée noire s'échappe de la cheminée d'un complexe industriel.

Après avoir perdu sa cause devant la Cour d’appel de l’Ontario, le gouvernement Ford ira devant le plus haut tribunal du pays pour contrer la politique du gouvernement fédéral.

Photo : Getty Images/iStock/rui_noronha

Radio-Canada

Le gouvernement de l'Ontario a annoncé mercredi qu'il portait en appel devant la Cour suprême du Canada la décision rendue en juin par la Cour d'appel provinciale sur la taxe carbone.

Les conservateurs ontariens, dirigés par le premier ministre Doug Ford, s'opposent à l'imposition de la taxe carbone par le gouvernement fédéral. Ils ont contesté en vain sa constitutionnalité devant les tribunaux de la province.

Sur la scène politique, la province a aussi fait front commun avec la Saskatchewan, l'Alberta, le Manitoba et le Nouveau-Brunswick dans ce dossier et appuyé ces provinces dans leurs propres démarches devant les tribunaux.

Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, n’a pas tardé à réagir à l’annonce du gouvernement ontarien.

Dans une déclaration écrite, il s’est empressé de faire le lien entre Doug Ford et le chef conservateur Andrew Scheer, en soulignant que leurs plans feront peu pour l’environnement.

Bill Morneau.

Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau

Photo : Radio-Canada

La vision de Doug Ford pour l’environnement se résume à des autocollants sur les pompes à essence et, en plus, à une contestation inutile et coûteuse devant la Cour suprême du Canada.

L’Ontario donne en effet jusqu’à la fin du mois aux propriétaires de stations-service pour apposer des autocollants qui précisent que la taxe carbone fera augmenter le prix de l’essence.

Une photo de pistolet de pompe à essence dans une station-service.

Le gouvernement Ford veut que les automobilistes sachent que la taxe carbone fait augmenter le prix de l'essence.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Le porte-parole du NPD ontarien en matière d’environnement a aussi vivement condamné la décision de gouvernement Ford. Peter Tabuns s’inquiète également du coût de cette démarche devant la Cour suprême pour les contribuables ontariens.

Nous devrions mener la lutte contre les changements climatiques et non gaspiller les fonds publics, soutient-il.

Il soutient que l’acharnement du gouvernement Ford condamne nos enfants et petits-enfants à une augmentation des feux de forêt dévastateurs, des inondations et des tornades.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Environnement

Politique