•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des maires à Québec pour défendre les journaux régionaux

Le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, avec la mairesse de Saguenay à l'Assemblée nationale.

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, faisait partie d'une délégation de maires à Québec.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, y va d'une demande ferme aux gouvernements fédéral et provincial pour qu'ils osent taxer les géants du web dans le but d’assurer la survie des journaux régionaux.

Portez vos culottes et agissez pour que, comme population, on puisse aller chercher les taxes là où elles se trouvent maintenant.

Josée Néron, mairesse de Saguenay

Mme Néron faisait partie d’une délégation de maires, dont ses homologues de Sherbrooke et de Trois-Rivières, qui se sont adressés à la Commission sur l’avenir des médias d’information à l’Assemblée nationale à Québec.

Je crois que les gouvernements vont devoir réellement analyser la possibilité de taxer et d’aller chercher la juste part que tous ces géants du web viennent chercher. C’est non seulement au niveau des médias écrits qu’il y a un impact, c’est au niveau de notre fiscalité comme province, comme ville; ce sont des revenus dont on se prive et c’est cette année qu’on doit prendre position, a lancé la mairesse.

Agir pour l'avenir des médias

Les élus se sont présentés pour le dépôt du mémoire du Groupe Capitales Médias qui s’est placé sous la protection de la Loi sur la faillite, il y a dix jours.

Le gouvernement du Québec a aussitôt octroyé une aide d’urgence de 5 millions de dollars.

Depuis, la mobilisation citoyenne est sans précédent pour la sauvegarde des six journaux régionaux.

Il y a un besoin clair de préserver l’espace médiatique régional et l’espace de dialogue tout en préservant l’indépendance des médias régionaux, a fait valoir le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche.

Josée Néron a aussi dit que les maires présents ont une certaine réserve sur l’intérêt du Groupe Québecor d’acheter le Groupe Capitales Médias.

Selon elle, il s’agit de limiter la concentration des médias pour diversifier l’analyse de l’information et la façon d’aborder les enjeux.

La mairesse de Saguenay à la défense des médias régionaux

Appel aux avis publics

Alors que la Ville de Saguenay continue de publier les avis publics dans les médias écrits, certaines villes ont cessé de le faire en optant pour la diffusion en ligne.

Le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, admet qu’une révision de ces politiques est en cours dans plusieurs municipalités, dont la sienne.

Nous en sommes à revoir notre modèle d’affaires au niveau des villes pour une meilleure compréhension au niveau des gens. Pourrait-on s’asseoir avec les propriétaires de nos journaux locaux pour voir ce qu’on pourrait faire ensemble pour modifier une réglementation et que ce soit facile à comprendre? Actuellement, 10 % des gens savent comment lire les avis publics, souligne-t-il.

La mairesse de Saguenay ajoute que les municipalités peuvent contribuer aux revenus des médias écrits, peu importe le moyen : soit par les avis publics, soit par la publicité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique municipale