•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sondage : les libéraux fédéraux creusent l’écart en Atlantique

Ginette Petitpas Taylor habillée aux couleurs de l'Acadie avec Justin Trudeau.

Les appuis au parti de Justin Trudeau ont augmenté en Atlantique lors du dernier trimestre, selon la maison de sondage Narrative Research.

Photo : @GinettePT / Twitter

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les libéraux de Justin Trudeau ont mis fin à leur glissade dans les intentions de vote en Atlantique, selon le plus récent sondage de Narrative Research (anciennement Corporate Research). Ils recueillent 43 % des appuis, comparativement à 30 % pour les conservateurs.

Lors du dernier sondage de Narrative Research, en mai, les libéraux avaient baissé à 39 % alors qu’ils recueillaient 47 % des appuis trois mois plus tôt, en février.

Les conservateurs avaient profité de ce fléchissement. Ils récoltaient 36 % des appuis en mai, en légère hausse par rapport au sondage de février.

Le dernier trimestre a été important pour le Parti libéral, analyse la sondeuse Margaret Brigley, de Narrative Research. L’écart dans les intentions de vote s’est accru à 13 %. Il reste à savoir s’il se maintiendra dans les mois à venir.

Les verts plus populaires que les néo-démocrates

Autre fait saillant du sondage : les appuis aux verts, qui avaient connu une forte augmentation lors du dernier sondage de la même maison, se maintiennent. Ils obtiennent 15 % de la faveur populaire, comparativement à 14 % en mai et à 6 % en février.

Ils semblent avoir pris la place dévolue au Nouveau Parti démocratique qui était traditionnellement le troisième parti en Atlantique. Le NPD a obtenu un maigre 10 % lors du plus récent sondage, un pourcentage qui n’a guère varié depuis février.

Le sondage a été mené du 31 juillet au 22 août auprès de 1500 répondants des quatre provinces de l’Atlantique. Il comporte une marge d’erreur de 2,5 %, 95 fois sur 100.

41 % des répondants étaient indécis, n'ont pas voulu révéler leur préférence, n'ont pas répondu ou n'ont pas l'intention de voter.

Justin Trudeau demeure également le chef le plus populaire : il est le choix comme premier ministre de 31 % des répondants, comparativement à 21 % pour Andrew Sheer, 16 % pour la chef des verts Elizabeth May et 8 % pour le chef néo-démocrate Jagmeet Singh. Le chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier, ferme la marche à 3 %­.

Les résultats par province indiquent que les libéraux sont demeurés à 42 % des intentions de vote en Nouvelle-Écosse, un pourcentage inchangé par rapport à mai. À Terre-Neuve-et-Labrador, leurs appuis se sont accrus à 48 % (45 % en mai).

La position des libéraux s'est également raffermie à l'Île-du-Prince-Édouard : ils recueillent maintenant 35 % des appuis comparativement à 32 % en mai.

Résultats contrastés pour le Nouveau-Brunswick

Mais c'est au Nouveau-Brunswick que le vent a le plus tourné en faveur des libéraux, selon le sondage de Narrative Research : ils sont passés de 31 % des intentions de vote à 40 %. Les conservateurs ont subi une baisse correspondante : de 41 %, ils sont passés à 32 %.

Un deuxième sondage, dont les résultats ont été publiés mercredi, offre toutefois un portrait différent au Nouveau-Brunswick. Ce sondage de MQO Recherche confirme la remontée des libéraux qui recueilleraient 41 % des appuis si des élections avaient lieu aujourd'hui, mais il indique également que les conservateurs les talonnent, à 40 % des intentions de vote.

Le Nouveau-Brunswick sera certainement une province intéressante à surveiller dans la campagne à venir, a affirmé par voie de communiqué Stephen Moore, vice-président de MQO Recherche. Les conservateurs sont à leur plus fort à [Saint-Jean], alors que les libéraux sont en tête partout ailleurs.

Le sondage de MQO Recherche a été mené par téléphone du 6 au 14 août auprès de 400 électeurs admissibles choisis au hasard dans tout le Nouveau-Brunswick. Sa marge d'erreur est de 4,9 %, 19 fois sur 20.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !