•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Greta Thunberg applaudie par la foule à New York

Le Malizia II entre dans le port de New York avec la jeune Greta Thunberg.

Greta Thunberg est arrivée à la fin de son périple de 15 jours à travers l'océan Atlantique pour rejoindre New York.

Photo : Reuters / Mike Segar

Radio-Canada

La jeune égérie pour le climat Greta Thunberg est arrivée à New York, après 15 jours de traversée de l'Atlantique à bord d'un voilier zéro émission carbone.

Greta! Greta! : la jeune Suédoise de 16 ans a accosté sous un ciel gris à la pointe sud de Manhattan vers 16 heures, sous les applaudissements de quelques centaines de personnes qui l'attendaient sur le quai, après avoir été saluée par plusieurs bateaux de l'ONU.

La crise du climat est une crise mondiale, la plus grande crise qu'affronte l'humanité, a-t-elle déclaré à son arrivée.

Il faut que nous soyons unis et que nous nous soutenions mutuellement et que nous agissions, sinon il pourrait être trop tard. N'attendons plus, agissons maintenant!

Greta Thunberg

Son arrivée a aussi été saluée par le maire démocrate de New York, Bill de Blasio, candidat à l'investiture démocrate en vue de la présidentielle de 2020, qui se pose en modèle environnemental.

Greta Thunberg a montré plus de leadership sur le climat en une traversée de l'océan que tout le gouvernement Trump depuis son arrivée au pouvoir, a affirmé le maire dans un tweet.

Greta Thunberg tenant un micro, lors d'un point de presse.

La jeune Greta Thunberg donne un point de presse après être débarquée à New York.

Photo : The Associated Press / Mary Altaffer

Interrogée sur le message qu'elle avait pour le président climatosceptique américain Donald Trump, qui pourrait se retrouver comme elle à l'ONU à l'occasion du sommet sur le climat le 23 septembre, elle a semblé peu optimiste.

Mon message pour lui est : "Écoutez la science!" Mais clairement, il ne le fait pas [...] Si personne n'a pu le convaincre de l'urgence de la crise climatique, pourquoi pourrais-je y arriver?

Greta Thunberg

Greta Thunberg est partie le 14 août à bord d'un voilier de course zéro émission carbone, le Malizia II, barré par Pierre Casiraghi, fils de la princesse Caroline de Monaco, et l'Allemand Boris Herrmann, afin d'assister au sommet mondial sur le climat organisé à New York, en septembre, par le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres.

Accompagnée par son père, l'adolescente, qui a reçu un diagnostic du syndrome d'Asperger à l'âge de 12 ans, avait refusé de prendre l'avion à cause des émissions de carbone que ce moyen de transport génère.

Retour en avion dénoncé

Ces derniers jours, certains ont fait valoir que plusieurs membres de l'équipage du voilier avaient prévu de revenir en Europe en avion, et que son voyage contribuerait donc à polluer la planète.

À la rentrée scolaire 2018, alors en dernière année de l'école secondaire, Greta Thunberg avait décidé de faire l'école buissonnière chaque vendredi et de s'installer devant le parlement suédois, à Stockholm, pour sensibiliser les députés à l'urgence climatique.

Son action, rapidement relayée par les réseaux sociaux et les médias, a inspiré des milliers de jeunes à travers le monde et donné naissance au mouvement Fridays for future.

Avant le sommet de l'ONU le 23 septembre, la jeune femme, qui a pris une année sabbatique, participera à de nombreuses rencontres sur le climat. Elle a également prévu se rendre au Canada, au Mexique et au Chili pour une autre conférence de l'ONU en décembre.

Avec les informations de Agence France-Presse

Environnement

International