•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Justine Gareau Loyer, 3 tableaux

Trois tableaux avec Justine Gareau Loyer

Performance éclair avec Justine Gareau Loyer

Photo : Radio-Canada / Pierre Beaudoin

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Entrez dans trois tableaux de l'artiste Justine Gareau Loyer, créés à partir d'objets importants pour elle.

S’élever…

Premier tableau

L’arbre est une des premières œuvres de ce type que j’ai réalisée et elle a une importance particulière dans ma vie. Je venais de vivre un divorce et la création de ce tableau m’a servi un peu d’exutoire. Je voulais l’appeler "s’élever", car c’est vraiment ce qui m’a permis de sortir de ce moment difficile. En créant cette toile, j’ai trouvé mon style. J’avais besoin d’incorporer tous ces objets de mon passé dans mes œuvres.

L’envolée…

Deuxième tableau

On peut vraiment ressentir mon amour de la nature dans mes toiles. Pour cette création, on a utilisé trois de mes tableaux. Au départ, c’était l’histoire de deux oiseaux qui se disputent et moi qui essaie de les réconcilier. Cependant, l'envie de m’envoler avec eux a pris le dessus.

Le temps de respirer…

Troisième tableau

Mes mouvements sont inspirés d’émotions ressenties en regardant les objets qui se retrouvent sur la toile. Ici, la fleur ressemble à une grande roue, donc c’était naturel de la faire tourner.


Pourquoi? Comment?

Selfie avec l'équipe de tournage. Justine et le réalisateur font des folies et on voit l'oeil du caméraman.

Justine 4 Pourquoi et comment

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lamic

Je viens d’un petit village qui s’appelle Sainte-Marcelline-de-Kildare au Québec. J’ai étudié en foresterie et travaillé dans mon domaine pendant quelques années. Un jour, j’ai eu le goût de l’aventure et mon frère était dans l’ouest pour planter des arbres. Là, j’ai rencontré le père de mes enfants qui vient de Nelson. Ça fait maintenant près de onze ans que j’habite à Nelson.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !